« 1 pharmacie sur 2 va mourir » : la campagne soutenue par les élus

Courant février, la FSPF informait les 36 000 maires, les sénateurs et députés de France, ainsi que les 22 000 pharmacies du lancement de la campagne « 1 pharmacie sur 2 va mourir ». Cette action a pour objectif de sensibiliser les Français et les élus sur les préconisations de la Cour des comptes pour la pharmacie d’officine, soit la fermeture d’une 1 pharmacie sur 2.
Au lendemain du lancement de cette campagne, de nombreux élus ont exprimé leurs vives inquiétudes quant à l’avenir de la pharmacie d’officine et par conséquent l’accès aux soins de la population. Parce que certains voient leurs médecins partir, leurs commerces de proximité s’éteindre, et peut-être demain leur pharmacie mourir… ces élus ont tenu à apporter leur soutien à la profession pour le maintien du maillage officinal refusant la disparition programmée des pharmacies d’officine, structures de premiers recours dans leurs villes. Les présidents des syndicats départementaux FSPF poursuivent leurs rencontres des élus en leur exposant les difficultés que rencontre l’officine et leurs retentissements au niveau local (impact sur la desserte départementale en médicaments, la permanence des soins ou sur l’économie locale et l’emploi, etc.). La Fédération appelle maintenant les pharmaciens à sensibiliser leurs patients en apposant dans leur officine l’affiche dédiée à cette campagne. Quelle que soit la quantité de rapports, d’auditions, la profession se battra pour le maintien d’une offre pharmaceutique de proximité au service des patients.

Source : Communiqué de presse FSPF 21/03/2018
Commentaire
BEAUJOIN BRUNO
30/03/2018
PENSEZ-VOUS QUE NOS GRAND ELUS ONT UNE AME ? ILS GERENT LE PAYS COMME LA GRANDE DISTRIBUTION LE FAIT AVEC SON PERSONNEL ET SES FOURNISSEURS PAS D ETAT D AME
maignan
28/03/2018
S'ils veulent vraiment sécuriser le réseau, les élus peuvent le faire à très faible coût: augmenter nos marges sans dépasser 1 dix milliemme du budget de la Secu .Et tout ira beaucoup mieux.
Ajouter un commentaire