Epidémie de rougeole en Nouvelle Aquitaine : 1er cas mortel

Alors que l'épidémie de rougeole continue de se propager en Nouvelle-Aquitaine, une femme, non vaccinée, vient de décéder des suites de la maladie. Hospitalisée au CHU de Poitiers depuis le 1er février dernier, elle avait été admise en réanimation le lendemain pour finalement décéder quelques jours plus tard, le 10 février. Il s'agit du premier décès de cette infection virale en France cette année, et du vingtième en l'espace de dix ans.
Depuis novembre 2017, 269 cas ont été recensés en Nouvelle-Aquitaine, soixante-six patients ont dû être hospitalisés, et quatre ont été admis en réanimation, dont la jeune femme décédée. Ces chiffres ont plus que doublé depuis le 24 janvier, quand l'ARS recensait 115 cas et 32 hospitalisations. Contrairement aux idées reçues la rougeole n'est pas une maladie infantile puisque la moitié des personnes infectées en Nouvelle-Aquitaine avait plus de 20 ans.
Selon l'ARS, « la couverture vaccinale en Nouvelle-Aquitaine est actuellement insuffisante pour faire face à cette épidémie : selon les données de Santé publique France, elle varie de 70,8 % à 81 % selon les départements quand l'Organisation Mondiale de la Santé recommande une couverture de 95 % ». Toujours selon les autorités, ce nouveau cas souligne l’urgence de rattraper le retard français en matière de vaccination contre la rougeole.
Le vaccin trivalent contre la rougeole, les oreillons et la rubéole (ROR) fait partie des onze vaccins devenus obligatoires pour les enfants nés à partir du 1er janvier 2018 selon le nouveau calendrier vaccinal. 

Sources : ladépêche.fr et France info 13/02/2018
Commentaire
Soyez le premier à commenter cet article
Ajouter un commentaire

Articles similaires