Dispensation de lévothyroxine : où en sommes-nous ?

Le Levothyrox « nouvelle formule » constitue encore 90 % des parts de marché, tandis que les alternatives se partagent les 10% restants. 
Un nouveau concurrent des Laboratoires Genevrier sous forme de capsule molle est en cours d'examen. L’objectif est d'avoir « un avis début 2018 » avant de passer devant la Commission de Transparence et obtenir un prix du Comité Economique des Produits de Santé (CEPS). A terme, ce sont cinq médicaments à base de lévothyroxine qui seront présents sur le marché français, selon l'Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) qui a tenu une conférence de presse le 8 décembre. 
Que peut-on trouver en pharmacie en décembre 2017 ?
Levothyrox : la nouvelle formule du Levothyrox constitue 90,5 % des dispensations de médicaments à base de lévothyroxine.
L-Thyroxine Henning : importé d'Allemagne à la demande de l'ANSM, ce médicament de Sanofi est en cours d'évaluation pour une Autorisation de Mise sur le Marché (AMM) début 2018 en France. 700 000 boîtes ont été rendues disponibles sur la fin 2017. Il compte pour 7,2 % des dispensations de lévothyroxine en France.
L-Thyroxine Serb : disponible en France depuis 2008, cette formule liquide prise sous forme de gouttes est à réserver en priorité aux enfants et aux personnes ayant des difficultés à avaler les comprimés. A la demande de l'ANSM, les quantités disponibles de ce médicament ont été multipliées par 3, atteignant 1,8 % des dispensations de lévothyroxine contre moins de 1 % en été 2017.
Thyrofix : générique du Levothyrox disponible depuis le début du mois de décembre 2017, il est pris par 70 % des patients hypothyroïdiens en Grèce.
Euthyrox : il s'agit du nouveau nom de la formule d'origine du Levothyrox, dont 200 000 boîtes ont été importées d'Allemagne en urgence le 2 octobre et autant d'ici fin décembre. 0,5 % des dispensations de lévothyroxine en France sont de l'Euthyrox.
L'objectif est la transition des patients vers une des « alternatives pérennes », excluant l'Euthyrox. Le Levothyrox nouvelle formule est en cours d'évaluation dans les autres pays européens avec un retour début 2018. A ce moment-là, la transition de chaque état vers la nouvelle formule conditionnera l'arrêt de la commercialisation de l'Euthyrox pour toute l'Europe. L'ANSM recommande ainsi aux médecins de ne plus initier aucun traitement par Euthyrox et précise l'importance d'un « ajustement posologique (…) individuel » et d'un suivi biologique sous 6 à 8 semaines en cas de changement de traitement si besoin. Côté pharmacies, il est annoncé un nouvel approvisionnement (en Euthyrox) à compter de mi-décembre 2017 pour les patients ayant bénéficié d'une première prescription depuis mi-octobre et qui n'auraient pas encore été orientés vers les autres options médicamenteuses.

Source : Sciences et Avenir avec l’AFP 08/12/2017
Commentaire
Soyez le premier à commenter cet article
Ajouter un commentaire

Articles similaires