50 000 euros pour s’installer dans un désert : 200 médecins ont signé

La convention 2016 mettait en place un nouvel arsenal de contrats incitatifs à l’installation des médecins en zone sous dotée. L’Assurance maladie a présenté aux syndicats de médecins libéraux signataires de la convention (FMF, MG France et LE BLOC) un premier bilan des contrats démographiques publiés depuis le 1er septembre 2017 dans la plupart des régions et dont un plus grand nombre pourra bénéficier suite au nouveau zonage des zones déficitaires publié mi-novembre.
Jusqu’à présent, 196 praticiens ont signé le contrat d’aide à l’installation des médecins (CAIM) qui leur permet, s’ils remplissent certains critères, de toucher en deux fois jusqu’à 50 000 euros d’aide à l’installation. Pour pouvoir en bénéficier, les praticiens doivent à la fois s’installer pendant cinq ans en libéral dans une zone déficitaire, pratiquer en secteur 1 ou être signataires d'une option de pratique tarifaire maîtrisée (OPTAM), exercer en grou​pe, en pluriprofessionnel ou appartenir à une communauté professionnelle territoriale de santé (CPTS) ou à une équipe de soins primaires (ESP) et participer à la permanence des soins.
Le contrat de stabilisation et de coordination pour les médecins ou COSCOM a rencontré le plus de succès avec 261 signatures. Il est destiné aux professionnels qui sont déjà installés dans une zone déficitaire et ont moins de 60 ans. Ils peuvent bénéficier d’un forfait de 5 000 euros par an, s’ils sont installés dans une zone fragile, en libéral, au sein d’un groupe, en pluriprofessionnel ou d’une équipe de soins primaires. En contractualisant pendant trois ans, le médecin s’engage à poursuivre son activité au sein d’une équipe. S’il s’engage à exercer en partie au sein d’un hôpital de proximité il peut toucher une majoration annuelle de 1 250 euros. Les maîtres de stage reçoivent 300 euros supplémentaires par mois d’accueil d’un stagiaire à temps plein.

Source : Le Généraliste 08/12/2017
Commentaire
R.V.
12/12/2017
Quelle honte !
Ajouter un commentaire