14 signalements de décès de patients prenant du Levothyrox

L’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a confirmé, mercredi 29 novembre, les informations de l’hebdomadaire Ebdo. Quatorze décès de patients prenant du Levothyrox ont été enregistrés dans la base nationale recensant les effets indésirables des médicaments, sans qu’à ce stade, « aucun lien ne puisse ê​tre établi avec le médicament », précise l’ANSM.
Dans le rapport de pharmacovigilance rendu public par l’ANSM le 10 octobre, qui établissait un bilan des effets indésirables à mi-septembre, quatre décès étaient signalés, une femme de 87 ans, diabétique, et qui a eu un accident vasculaire cérébral ischémique, une femme de 78 ans qui prenait un grand nombre d’autres médicaments, une patiente de 34 ans recevant un lourd traitement psychiatrique, et une de 39 ans après un œdème pulmonaire avec insuffisance cardiaque. Depuis, dix autres décès ont été rapportés dont des morts fœtales. A mi-septembre, 14 633 signalements d’effets indésirables avaient été déclarés, des milliers de plus le sont aujourd’hui. Mais l’ANSM ne communique pas ces chiffres indiquant simplement que « l’enquête se poursuit ». Des résultats seront présentés fin janvier. « Comment l’ANSM ou le ministère peuvent-ils certifier qu’il n’y a pas de décès sous Levothyrox ?, s’interroge un expert de l’ANSM dans Ebdo. Ils n’en savent rien. » Cette suspicion fait prendre une nouvelle tournure à la crise. Par ailleurs, le professeur Claude Hamonet évoque dans The Conversation une nouvelle piste : le syndrome d’Ehlers-Danlos, une maladie héréditaire méconnue, qui pourrait être à l’origine de certains troubles proches de l’hypothyroïdie. Au plan judiciaire, 2 500 dossiers – dont 500 complets – de patients mécontents ont été déposés auprès d’avocats en vue de plaintes au civil contre le laboratoire Merck, tandis que d’autres, au pénal, visent aussi la ministre de la santé ou l’ANSM.


Source : Le Monde 30/11/2017
Commentaire
Mathieu Mp
03/12/2017
qui sème le vent récolte la tempête.
Stéphane Tardieux
02/12/2017
Et quand on voit le nombre de morts chez les patients ne prenant PAS de Levothyrox, on doit pouvoir en faire aussi un gros titre avec un raccourci douteux, non ?
CF
01/12/2017
La disparition des dinosaures est enfin expliquée ... levothyrox plus fort que le tricératops.
MARIANNE DERVAL
01/12/2017
et il y a même des personnes qui décèdent sans jamais avoir avalé un seul médicament !.......sans nier les effets secondaires supportés par les patients et qui sont parfois lourds......à un moment donné , il faut que la raison reprenne le dessus....
Marchal Marie Odile
30/11/2017
et tous les jours des patients sous Doliprane,Dafalgan...décèdent....
ak
30/11/2017
nos patients sous levothyrox sont immortels et ne peuvent plus tomber malade !!!!!!!!!!!
Ajouter un commentaire

Articles similaires