Levothyrox : pharmaciens et médecins face à la pression des patients

Les stocks de l’ancienne formule de Levothyrox se sont littéralement volatilisés avec près de la moitié des 130 000 boîtes d’Euthyrox vendues en deux jours seulement. Les professionnels de santé sont en première ligne face au désarroi des patients.
Hier jeudi, une partie des pharmacies françaises étaient déjà en rupture de stock. Et le laboratoire Merck a annoncé l’acheminement de 60 000 boîtes entre jeudi et vendredi. Accusés de faire de la sur-prescription par les pharmaciens, les médecins alertent sur "la pression" qu’ils subissent de la part des patients. Depuis le retour en France d’Euthyrox, en début de semaine, les pharmacies ne désemplissent pas et ne parviennent pas à contenter tout le monde. "Nous, on a eu sept boîtes pour à peu près 300 patients, mais j'ai des confrères qui n'en ont eu aucune", témoigne pour Europe 1 Olivier Charrier, pharmacien installé à Bordeaux. "On m'a accusé il y a quelques temps d'être de mèche avec les médecins, avec les laboratoires, de cacher la vérité. On nous demande de mettre de côté, si on ne le fait pas, on nous accuse de meurtrier. C'est aussi une des raisons du ras-le-bol, on a dû faire face à tellement d’agressions verbales !" a-t-il confié.
Selon Gilles Bonnefond, président de l'USPO, ce raz-de-marée dans les pharmacies peut s'expliquer par la délivrance d'ordonnances même aux patients qui ne présentaient pas d'effets secondaires graves : "On s'aperçoit que la pression a été très forte et que la prescription s'est fait pratiquement en première intention alors qu'elle devait être en dernière intention." Cette pression des patients est confirmée par les syndicats de médecins généralistes. 
Le message des autorités sanitaires n’est pas du tout passé auprès des patients. Les autorités françaises continuent d’assurer qu’il n’y aura pas de pénurie, notamment grâce à l’arrivée de 60 000 boîtes supplémentaires, mais un énorme travail d’information reste à faire de leur part. 

Source : Europe 1 - 05/10/2017
Commentaire
Baslé Alice
18/11/2017
Je suis sous cortisone et plaquénil pour une maladie auto-immune, le changement de la formule m'a beaucoup affectée avec ses effets indésirables et beaucoup de douleurs articulaires. résultat examens à ne plus finir. mon médecin est désabusé..! Les pharmaciens sont muets et ne peuvent nous fournir l'ancienne formule.
ANTOINE HURARD
07/10/2017
vu l émission bien faite d elise lucet jeudi soir à la télévision "v envoyé special " et notamment la responsable communication de l ANSM : il a été envoyé des circulaires aux médecins aux pharmaciens des mails et diverses alertes ... SAUF qu elle en serait presquà dire que nous n y avons pas fait attention ; que nous n avons pas informés nos patients et j en passe SAUF qu elle oublie qu à, une epoque il y avait des professionnels dont c était le metier , qui dans un intime face à face avec le medecin passaient des messages , des recommandations , s assuraient qu elles avaient été reçues et assimilées , en echange ils recevaient des constats et des remarques bref ça s appellait VISITEURS MEDICAUX ... ils sont au chômage aujoud hui un vrai fiasco
Wolkowitch francis
07/10/2017
Les chiffres, toujours les chiffres....ici il faut voir les nombres, les chiffres, les chiffres plutôt. 60000 boîtes, ca paraît énorme, en revanche il y a 8 références d'Euthyrox, cela fait donc, si la répartition est homogène, 7500 boîtes.... et nous sommes environ 22000 pharmacies.... qui n'aura pas sa boite? Environ deux pharmacies sur trois, comme lundi? Mais je dois me tromper..... ou les pouvoirs publics au travers de l'autorité de santé...
laurent T
06/10/2017
Au lieu d'affoler la france entière, BFM Tv, les radios et les chaines d'infos du même style feraient mieux de prendre au micro un pharmacien ou un médecin qui explique que ce ne sont pas des effets secondaires du nouveau levothyrox (qui est la meilleure formule qu'on ait eue de tous les temps) et que les effets que certains ont, sont dus à une mauvaise stabilité de leur fonction thyroidienne...Alors là le médecin traitant doit retrouver au cas par cas la concentration de TSH qui les stabilisait avant ce chamboulement de leur quotidien....avec la nouvelle présentation...Le problème ne sera réglé que là!!! Et surtout avec une présentation qui n'existera plus dans quelques semaines...ce serait reculé pour mieux sauté, si l'on peut dire...
Gentilini pierre
06/10/2017
Pourquoi avoir modifié une formule qui ne posait aucun problème? Pourquoi dans d'autres pays européens l'AMM déposée par Merck a-t-elle été refusée? Comment se fait-il que Sanofi sensé commercialiser L-Thyroxin Henning comprimé ne donne aucune information concernant la composition de cette spécialité lorsqu'on les contacte ?Comment se fait-il que les tests cliniques joints à la demande d'AMM du Lévothyrox deuxième mouture n'aient révélé aucun problême ( en particulier de biodisponibilité)?
HUBERT Francois Mantescla jolie
06/10/2017
Et tout ça bénévolement !!!!! Quel, beau métier !!!!!!!!
dubois
06/10/2017
et où porter plainte et comment ?
Folco Jean-Patrice
06/10/2017
Il se vend journellement environ 130 000 boites de Lévothyrox. Si l'on tient compte des déclarations d'effets secondaires 99,70% des patients n'ont eu aucun trouble gênant et nous aurions du délivrer en moyenne 400 boites d'Euthyrox. Si nous avons épuisé 130 000 unités d'Euthyrox en 2 jours c'est donc que la grande majorité des prescriptions qui ont été honorées n'étaient pas établies pour des patients répondant aux critères de prescriptions. A partir du moment ou la justice est saisie pour une mise en danger de la vie d'autrui parce que le laboratoire aurait mis sur le marché une nouvelle formule dangereuse pour la santé de certains patients, est ce que les prescripteurs complices et les patients qui ont récupérés les 130 000 boites d'Euthyrox seront poursuivis pour avoir détourné à leur profit un produit vital pour 9 000 personnes.
Ajouter un commentaire

Articles similaires