Levothyrox : perquisition au siège de l’ANSM

Après une première perquisition dans les locaux de Merck à Lyon, les autorités ont investi hier matin le siège de l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) à Saint-Denis (93). Cette perquisition a été menée sous la conduite du magistrat à la tête du pôle santé publique du parquet de Marseille, dans le cadre d'une enquête préliminaire sur le Levothyrox pour tromperie aggravée, atteintes involontaires à l'intégrité physique et mise en danger de la vie d'autrui. Pour Me David-Olivier Kaminski qui représente 150 plaignants l’intérêt de ces perquisitions prévisibles, est de voir si on parvient à saisir des documents authentiques ou si des documents disparaissent ou sont trafiqués. Des boîtes de médicaments et des documents ont déjà été saisis chez Merck le 3 octobre. L'avocat rappelle que le changement de formule du Levothyrox a été réclamé par l'ANSM à Merck en 2012, et que des échanges de courriers existent forcément à ce sujet.

Pour en savoir plus, cliquez sur ce lien​.

Source  : Les échos 17/10/2017
Commentaire
fodda yazid
18/10/2017
quand est-ce qu'on perquisitionne chez M° Kaminski?
RADER Serge
18/10/2017
Chapeau bas pour ce magistrat courageux !
Ajouter un commentaire

Articles similaires