Stratégie nationale de santé : prévention et concertation au programme

Agnès Buzyn l’a annoncé hier, la stratégie nationale de santé pour les cinq prochaines années, qui sera adoptée en décembre par décret, s’organisera autour de 4 priorités : la prévention et la promotion de la santé tout au long de la vie et dans tous les milieux ; la lutte contre les inégalités sociales et territoriales d'accès à la santé ; la nécessité d'accroître la pertinence et la qualité des soins ; et l'innovation (télémédecine, objets connectés...).
Ces thématiques sont issues d'un rapport du Haut conseil de la santé publique (HCSP). 
La politique de prévention, au centre du dispositif, s’appuiera en particulier sur la promotion d'une alimentation saine, l'activité physique ou la lutte contre les addictions et les maladies infectieuses. Le rapport du HCSP suggère qu’un fonds dédié à la prévention soit créé afin d’aider à faire basculer le système français du « curatif » au « préventif ».
Agnès Buzyn promet une implication renforcée des professionnels de santé dans la prévention par le biais d’accords conventionnels. Autres chantiers au programme : la place des soins ambulatoires appelée à être renforcée et l'évolution de la tarification à l'activité.
La mise en œuvre de cette stratégie dès 2018 sera précédée d’une grande concertation des principaux représentants du secteur de la santé, des élus et usagers qui doit démarrer dès la semaine prochaine. Le premier projet, soumis à la consultation publique en novembre, sera mis en ligne sur un site Internet afin que les français puissent réagir et faire leurs propositions. La stratégie définie sera déclinée dans les territoires grâce à des projets régionaux de santé définis par les agences régionales de santé (ARS) au premier semestre 2018. Un plan de lutte contre les déserts médicaux sera dévoilé début octobre.

Source : Celtinews 19/09/2017
Commentaire
Soyez le premier à commenter cet article
Ajouter un commentaire