Levothyrox : les pharmaciens informés par voie de presse !

La ministre de la Santé, Agnès BUZYN, vient d’annoncer que l'ancienne formule du Levothyrox serait remise à disposition de façon temporaire avant l'arrivée d'alternatives thérapeutiques et qu’une alternative existait sous forme de gouttes. Sachant qu’à terme, l’ancienne formule ne sera plus fabriquée, il s’agit là avant tout d’une solution d’urgence et sur le terrain, la FSPF s’inquiète des difficultés majeures d’approvisionnement rencontrées sur la forme gouttes réservée prioritairement à certains patients comme par exemple les enfants. Autre source d’inquiétude : alors que les patients ont besoin de conseils et se tournent, au quotidien, vers leurs pharmaciens, ceux-ci ne reçoivent aucune information directe mais doivent prodiguer leurs conseils à partir des seuls éléments recueillis dans les médias. Les pharmaciens feront-ils partie de la mission annoncée par la ministre de la Santé sur les moyens d'une meilleure information des professionnels de santé ? Une occasion concrète de reconnaître leur rôle essentiel dans l'information du public.

Source : Celtinews 18/09/2017​​
Commentaire
telle maryse
19/09/2017
pour ma part TOUS les patients sous levothyrox ont ete prevenus du changement d'excipients de la nouvelle version et ont TOUS ete incites a refaire leur TSH 8 semaines apres le changement tout s'est bien passe quelques patients ont du etre legerement reequilibres tout s'est fait en confiance sans panique le probleme qui arrive vient d'un defaut de communication le labo comme les autorites de sante nous ont bien demande de proceder ainsi car l'experience americaine d'il y a dix ans nous permettait d'anticiper en matiere de sante il n'y a rien de pire que de ne pas expliquer un patient prevenu est rassure et saura quoi faire sans paniquer
CHARET DANIEL
18/09/2017
Quel mépris pour les pharmaciens, même pas cité une seule fois par la ministre lors de la conférence de presse ;
YLM
18/09/2017
lisez cela: http://lacoupedhygie.fr/ lévothyrox qui fera bouger l'ANSM?
olivier G
18/09/2017
Rétropédalage ridicule. Où bien l'on est sûr de soi comme elle l'était en affirmant qu'il n'y aurait jamais de retour de l'ancienne formule et on ne change pas, ou l'on a un doute quel qu'il soit dès le début et on n'affirme rien sans certitude. Cela évite le ridicule actuel !!
Ajouter un commentaire

Articles similaires