L’obligation vaccinale des enfants effective au 1er janvier

Agnès Buzyn, ministre de la Santé, a annoncé hier l'entrée en vigueur des onze vaccins obligatoires pour les enfants au 1er janvier 2018. 
Il s’agit des trois valences déjà obligatoires (diphtérie, tétanos et poliomyélite) et des huit vaccinations pédiatriques jusqu’alors recommandées (coqueluche, rougeole, oreillons, rubéole, hépatite B, bactérie Hæmophilus influenzae, pneumocoque, méningocoque C).
L’objectif poursuivi par Agnès Buzyn n'est pas de sanctionner mais de convaincre les récalcitrants. «Nous laisserons évidemment le temps aux familles de se mettre en ordre de marche car il est hors de question de pousser les gens à vacciner dans l'urgence», a -t-elle affirmé. 
Les parents récalcitrants encourent en théorie jusqu'à six mois de prison et 3 750 euros d'amende.
L'annonce sur les vaccins obligatoires faite en juillet, avait suscité une vive polémique. Une centaine de familles, convaincues du lien entre vaccination pédiatrique et autisme, avaient annoncé leur participation à l'action en justice introduite par l'association Autisme vaccinations contre quatre firmes pharmaceutiques. 

Source : Celtinews 01/09/2017
Commentaire
demonnet claude
01/09/2017
C'est très bien. Faudrait il encore avoir des vaccins à disposition.
Ajouter un commentaire