Hold-up sur le DPC de l’officine !

Il s’agit d’un véritable hold-up sur lequel alerte la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF). Il y a quelques jours, le conseil de gestion de l'Agence nationale du développement professionnel continu (ANDPC), contre le vote des professionnels de santé et grâce au soutien unanime du ministère de la Santé et de l’Assurance maladie, a décidé de ponctionner 3,8 millions d’euros, soit plus de 25 % du budget de la pharmacie d'officine. 
Le syndicat rappelle qu’en début d’année, en raison de prévisions déficitaires, la directrice générale de l’ANDPC avait déjà demandé aux représentants des pharmaciens au sein de l’Agence de réduire les prises en charge DPC en faveur de leurs confrères. Par ailleurs, l’ANDPC a opposé, en juin dernier, un refus de prise en charge de la formation à la vaccination antigrippale par les pharmaciens dans le cadre de l’expérimentation en cours, alors même que le budget alloué était disponible. Face au mutisme de l’Agence, la FSPF a interpellé la ministre de la Santé sur cette prise de position incompréhensible alors que la vaccination s’affiche aujourd’hui comme une priorité de santé publique du Gouvernement. La FSPF demande donc : le rétablissement des prises en charge individuelles DPC à hauteur de 2016, notamment en termes de perte de ressources des pharmaciens ; le maintien de la ligne budgétaire affectée à la pharmacie à 15 millions d’euros ; la prise en charge de la formation des pharmaciens des deux régions expérimentatrices pour la vaccination antigrippale au titre du DPC. 

Source : Communiqué de presse FSPF 21/09/2017
Commentaire
b.r
26/09/2017
On a l'impression que notre ministre pseudo-médecin prend un malin plaisir à torpiller les pharmaciens!
Niel catherine
23/09/2017
Y a t il une possibilite pour etre indemnise J ai du fermer ma pharmacie une journee pour la formation vaccin grippe La protection vaccinale va exploser grace au pharmacien et le pharmacien paye!!!
BORNIBUS CLAIRE
22/09/2017
Rien ne change, nous sommes dirigés par des bandits avides d'argent
Ajouter un commentaire