51% des français restent silencieux sur leur douleur physique

L’étude internationale GPI (Global Pain Index) menée auprès d’un échantillon de 19 000 personnes dans plus de 32 pays à travers les six continents a été réalisée par Edelman Intelligence du 14 septembre au 2 novembre 2016 pour GSK Santé Grand Public, afin de comprendre l’impact de la douleur physique à travers le monde.
Si 51% des français restent silencieux sur leur douleur physique, 41% affirment que cette douleur a des répercussions sur leurs capacités à interagir avec les autres et 49% déclarent ne pas prendre part à des activités avec leur famille en raison de la douleur physique par exemple. La France se classe dans le top 10 des pays qui ont le plus de facilité à consulter en cas de douleur (44% contre 37 % dans l’ensemble de l’Europe). Les français préfèrent consulter un professionnel de santé pour diagnostiquer leur douleur. En France, les patients développent une relation de proximité avec les professionnels de santé. La confiance dans leur médecin atteint 94% et dans leur pharmacien 86% contre 81% sur l’ensemble de l’Europe. Ce niveau de confiance très élevé permet aux professionnels de santé d’être la source d’information prioritaire des français au sujet de la douleur, ses traitements et sa prévention. Le pharmacien joue un rôle important dans l’éducation du patient. Ainsi plus de la moitié des français (52 %) privilégient l’automédication comme solution pour le traitement de la douleur et n’attendent dorénavant plus de se faire prescrire un médicament.

Source : Dossier de presse GSK 19/09/2017
Commentaire
Soyez le premier à commenter cet article
Ajouter un commentaire