L’ANEPF dit oui aux nouvelles missions des pharmaciens d’officine

Si l’Association nationale des étudiants en pharmacie de France (ANEPF), qui n’a pas participé à l’ensemble des discussions, ne se prononce pas sur le volet économique de la convention signée en juillet, les étudiants auront par contre à cœur de s’impliquer dans le développement et la mise en place des nouvelles missions proposées aux pharmaciens d’officine. 
Ces nouvelles missions correspondent à des évolutions souhaitées par les étudiants. 
Le nouvel avenant étant signé pour 5 ans, il concerne l’ensemble des étudiants en pharmacie à leur arrivée dans l’exercice officinal et l’ANEPF demande à pouvoir participer à la mise en place des nouvelles missions, en étroite collaboration avec l’Ordre des pharmaciens, les syndicats et l’Assurance Maladie afin d’y apporter la vision et la volonté des futurs pharmaciens.
L’accompagnement des personnes âgées par le bilan de médication est vu par les étudiants comme une véritable avancée dans leur prise en charge par le pharmacien. Sa mise en place rapide nécessite une réflexion certaine sur les modalités de ces entretiens. Les étudiants en pharmacie, formés à l’éducation thérapeutique et à la conduite d’entretiens, veulent être force de propositions. Dans cette même volonté, l’ANEPF tient à participer aux discussions visant à encadrer la prise en charge des patients en ambulatoire, et plus particulièrement dans l’acte de dispensation à domicile. Cette mission, en plein développement, nécessitera une réflexion pluriprofessionnelle sur le prise en charge du patient par une équipe de soins coordonnés. 

Source : Communiqué de presse ANEPF 21/08/2017
Commentaire
Soyez le premier à commenter cet article
Ajouter un commentaire