Gestion des stocks : une solution innovante au succès immédiat !

La startup « Le comptoir des pharmacies », créée par trois Toulousains il y a 18 mois, s’est attaquée au difficile problème de la gestion des stocks en pharmacie.
Avec déjà 2 100 adhérents à son actif, la startup a permis de sauver du gaspillage 1 million d'euros de médicaments et 700 000 € de produits de parapharmacie.
Dans l’interview accordée à la Dépêche, Charles Romier, pharmacien, gérant et cofondateur raconte sa démarche : « Prenons l'exemple d'une pharmacie qui commande un traitement pour un patient qui soigne un VIH, ou un cancer, ou même un diabète. Ce traitement – coûteux- est propre à ce patient mais si le patient déménage, change de traitement ou décède, la pharmacie reste avec un stock qu'elle a peu de chances de pouvoir réutiliser. Plutôt que de perdre ces produits, de les laisser périmer, nous proposons aux officines de se les vendre via notre plateforme et c'est nous qui gérons l'ensemble du processus (facturation, livraison, garantie du produit, etc). Dans 90 % des cas, si la remise sur le produit est intéressante, celui-ci est vendu dans le mois. Toutes les structures y trouvent leur compte ».
Lauréate du concours Graine de Boss 2017 « Le comptoir des pharmaciens » continue à engranger les succès avec jusqu’à 20 inscriptions par jour sans frais et sans abonnement. La ​commission prise sur le total des produits commandés est de 3 %. Si la représentativité de la startup est aujourd’hui plus forte en Alsace, Occitanie et l’Ile de France son ambition est forte. Des partenariats sont actuellement en discussion avec de grands laboratoires qui ont aussi des problématiques de stockage. Le comptoir des pharmacies procède à une levée de fonds de 750 000 € auprès des officines souhaitant que les pharmaciens et utilisateurs en soient les actionnaires.

Source : La Dépêche.fr 30/08/2017
Commentaire
A.B
31/08/2017
Ils n'ont rien inventé du Tout . Medidestock existe depuis longtemps.
Dr Gnon
31/08/2017
Quand c'est cher on commande après réception de l'ordonnance ou au pire sur coup de fil des clients sympas réguliers . NO STOCK . Faut pas trop déconner pour l'image vu ce qu'on touche sur les ventes c'est pas intéressant . Si on veut se la raconter et risquer de plomber l'entreprise c'est un choix dangereux . Tant mieux qu'un tel système existe , en plus des copains pharmaciens locaux qui peuvent parfois écouler certains produits si on les prévient AVANT que ça périme , à condition d'avoir des copains et pas des concurrents qui veulent votre peau .
ANTOINE HURARD
31/08/2017
je vais mettre mon stock de Prontalgine aux enchères sr le site du comptoir affaire à faire ! qu on se le dise
Hervé APPRIOU
31/08/2017
Rien d'innovant! Clubofficine.fr proposait ce service il y a une dizaine d'année ou plus. Ce site de "déstockage" était créé par Frédéric AULA étudiant à Marseille et auquel j'ai petitement contribué. Clubofficine.fr semble n'être devenu qu'une bourse à l'emploi à l'heure actuelle.
heintz pascal
31/08/2017
ce système n'est qu'une copie de Medidestock qui existe depuis bien longtemps. C'est bien de louer le plagiat !
Ajouter un commentaire