La dernière séance...

Comme nous vous l’avons laissé entendre dans notre édito de vendredi, non seulement la réunion de négociation du 27 juin avec l'Assurance-maladie a laissé les syndicats sur leur faim mais elle suscite également l’inquiétude.​
En effet, cette dernière rencontre de juin n’a porté que sur des sujets « hors économie » et à ce jour, aucun élément n’a été arrêté sur l'enveloppe financière qui sera allouée aux pharmaciens pour la période de 2017 à 2022.
Attention car il ne reste plus qu’une séance pour entériner l'avenant conventionnel, celle du 5 juillet, la rencontre du 12 juillet n'étant prévue que pour officialiser les décisions.
Le contexte joue -t-il en faveur des pharmaciens ?
L’actualité des derniers jours laisse perplexe… On apprend que les économies programmées par l’Assurance-maladie pour 2018 devraient essentiellement porter sur la maîtrise des prescriptions de produits de santé (750 millions) avec des coupes budgétaires qui proviendront en grande partie du développement des génériques et des biosimilaires (cf. news 2). En parallèle, la direction du Trésor se demande « si le modèle actuel des génériques n'est pas en train d'atteindre ses limites » et envisage d’ores et déjà différentes pistes pour réaliser de nouvelles économies…
Rien d’étonnant que Nicolas Revel tarde à s’engager et recule le moment de parler finances.  

Source : Celtinews 03/07/2017
Commentaire
Soyez le premier à commenter cet article
Ajouter un commentaire

Articles similaires