Bientôt une charte éthique dans les études de santé

Les conférences nationales des doyens de faculté de médecine, de pharmacie et d'odontologie préparent pour la rentrée une charte éthique et déontologique afin de renforcer la transparence des liens d'intérêts mais aussi de préserver l'intégrité professionnelle et scientifique dans les études de santé. Une telle charte n’existe pas aujourd’hui alors que la demande de la société se renforce. Au cœur du projet, la rémunération de conférences externes par un professeur de médecine ou encore une activité de conseil auprès d'industriels, qui nécessitent une autorisation du doyen et du directeur de CHU par exemple, l’indépendance des formations vis-à-vis de l’industrie, les liens d’intérêt avec l’industrie, le cumul des activités accessoires et tout aussi importants l'intégrité professionnelle, l'intégrité scientifique, les problèmes liés aux publications scientifiques. Cette charte générale concernera à la fois la recherche et la formation. Pour avancer sur sa rédaction, appel est fait à des experts extérieurs aux facultés et aux conseils de l'Ordre. L’intérêt des étudiants qui souhaitent être formés à la prévention des conflits d'intérêts est également observé. L'objectif ? Disposer d’un texte consensuel pour la prochaine rentrée universitaire.

Source : Le Généraliste 25/07/2017
Commentaire
Soyez le premier à commenter cet article
Ajouter un commentaire