A Marseille, on reçoit ses médicaments à domicile

Depuis mercredi, le groupe de soixante officines Pharmabest créé à l'initiative de David Abenhaim, pharmacien à Marseille (Bouches-du-Rhône) fait livrer par La Poste des médicaments sur ordonnance. La réussite du projet s'appuie sur le réseau de soixante très grosses pharmacies réparties sur tout le territoire, dont 18 sur Paris et sa banlieue. L’objectif est de 50 000 livraisons la première année, soit 800 par pharmacie, l'équivalent de trois à quatre livraisons par jour et par pharmacie. Le client a le choix entre utiliser une application sur son smartphone ou en officine. Via cette appli, il peut transmettre les informations à la pharmacie Pharmabest la plus proche en photographiant son ordonnance, sa carte Vitale, sa carte de complémentaire santé et en indiquant son numéro de mobile. Ensuite, le pharmacien contrôle l'ordonnance et la prépare sous la forme d'une enveloppe opaque et scellée pour respecter l'obligation de confidentialité. Un facteur passe à la pharmacie chercher l'enveloppe et La Poste assure la livraison, charge au facteur de récupérer auprès du patient l'original de l'ordonnance qui remonte au pharmacien. Cette livraison peut se faire au domicile ou sur le lieu de travail, par exemple. Passée avant midi, la commande est livrée le soir même. Après 19 heures, le lendemain matin. Le coût facturé par La Poste est de 7 € pour un colis de 3 kg maximum à la charge du patient, sans autre surcoût. Au plan sanitaire, la commande fait l'objet d'une traçabilité. 

Source : le Parisien 05/07/2017, RTL 06/07/2017
Commentaire
JM DEL
22/07/2017
je reviens sur cet article. Marseille ça tombe bien! Nous avions un client qui avait déménagé du nord pour s'installer à Marseille. Nous lui envoyons en colis, à nos frais et non à ceux du client, des produits de parapharmacie. Il devait se rendre à la poste de son quartier car les facteurs, pour des raisons de sécurité, ne distribuaient plus les colis dans son quartier! De plus ce procédé s'apparente à de la sollicitations de clientèles et à un détournement de clientèle. Je pourrais envisager d'adhérer à ce système le jour où les 23 000 pharmacie de France auront accès à la plateforme et pas uniquement si cela ne concerne qu'une petite soixantaine de grosses pharmacies! Que ces pharmaciens, motivés par faire du fric et uniquement du fric, consacre leur énergie et leur talent au bien être de leurs patients et nous regagnerons peut être la notoriété et la crédibilité que nous avons perdues auprès de la population. Respectez, Messieurs le serment que vous avez prêté! J'invite les quelques 232900 pharmacies qui vont être lésées à envoyer à leur syndicats, à leur CROP et à Mme le Ministre de la Santé, une lettre pour dénoncer ce scandale honteux. Bien confraternellement
JM DEL
21/07/2017
Belle hypocrisie, effectivement. Nous ouvrons la porte à la grande distribution à 2 battants! Mr Leclerc doit se frotter les mains. Ce sont évidemment quelques grandes pharmacies qui n'en ont pas encore assez, qui ont vu là un coup juteux! Les petites officines ne meurent pas assez vite! De plus le pharmacien devient inutile, un simple robot peut aussi faire l'affaire! A quoi va servir le dossier pharmaceutique ? A quand les médicaments sur Amazone ? Je propose même que le facteur livre les colis de médicaments en soubrette!!! ou encore que le facteur administre les lavements et introduise les suppositoires... Pour les ovules, il faudra attendre la saison II du facteur sonne toujours 3 fois! Il faut arrêter de prendre les patients pour des gens bêtes et les pharmaciens pour des gens bons. La livraison à domicile, c'est ce que nous faisons déjà au quotidien et gratuitement et en plus il y a le conseil! Nos syndicats et notre Conseil National de l'ordre doivent réagir de façon virulente à de telles pratiques éhontée, Cela n'est pas fait dans l'intérêt du patient, mais uniquement relève d'une volonté de faire de l'argent à tout prix! ! il en va de la vie d'une profession de proximité bien trop souvent décriée! Où est la déontologie dans tout ça ? Quand nous aurons enregistrés quelques morts suite à des interactions médicamenteuses non repérées, notre ministre interviendra pour interdire de telles pratiques comme c'est le cas pour les produits contenant de la codéine ? mais combien de morts faudra-t'il ?
OURMANN Christine
12/07/2017
Pharmacie rurale en haute montagne, il y a déjà quelques années, je me suis penchée sur le "problème de logistique" j'ai fait la démarche de souscription au contrat de livraison proposé par la poste (coût/colis pour le pharmacien 4,20€ avec la possibilité que le patient paye ce coût = somme identique que me facturait la poste ! ) D' où transparence totale et zéro bénéfice, juste un coût supplémentaire pour le patient non motorisé ou seul sans famille. A moi de tracer le colis (dimensions, listing nom + adresse + n° de tél, heure de dépôt avant 10h00 au guichet du tri de la poste, pour les médicaments ni produits de la chaine du froid ni toxiques acceptés bien sûrs) sachant qu'il fallait que le colis soit distribué le jour même, sans possibilité de stockage ailleurs qu'en officine (le Conseil National de l'Ordre des Pharmaciens appelé à l'époque de mon projet m'avait bien fait la remarque : pas de stockage de médicaments ailleurs qu'en officine ou chez le grossiste répartiteur). Donc un colis non livré je devais venir le rechercher à la fin de la tournée du facteur s' il était en statut "non distribué" au patient. Dans le cas de ce Confrère il y a du captage de clientèle, le patient ne sera pas libre de choisir sa pharmacie habituelle et pour le stockage des médicaments il y a : non respect de la législation pharmaceutique. N'évoquons même pas le sujet du "DOSSIER PHARMACEUTIQUE" c'est faire comprendre qu'il ne sert à rien ; hors à en croire de nombreux patients qui rentrent dans mon officine des samedis ou dimanches, croyez-moi, c'est super me disent-ils !!! De plus nous sommes censés vérifier la conformité d'une ordonnance originale, contrôler les droits de la carte vitale, que fait-on avec une photocopie d'ordonnance ,s' il y a une falsification, une rature, une surcharge ou un rajout manuscrit sur une saisie à l'ordinateur d'un original d'ordonnance : nous avons l'ordre de ne plus faire de tiers payant, voire de refuser la délivrance selon les cas (cf. les contrôles d'activité menés sur un an par les CPAM auprès de nombreux Confrères). Je n'évoque même pas le suivi du patient avec les délivrances antérieures ainsi que le risque des ordonnances redondantes et plus encore, les délivrances non explicitées !!! De plus délivrer sans la CARTE VITALE du patient ou faire une tarification dégradée c'est de la pure folie actuellement, vous n'êtes pas garanti d'être payé chers Confrères ! C'est aussi la porte ouverte à ceux qui oseront se servir de cette source de médicaments pour la stocker et l'utiliser dans une mauvaise intention en tous les cas ce sera pire que de la contrefaçon, puisque cela viendra du circuit pharmaceutique légitime : c'est de la "BOMBE MEDICAMENTEUSE" ! Qui n'a pas eu dans sa vie une enveloppe suivie ou un colis Chronopost malencontreusement ouvert qui est bien parti d'un guichet de la poste mais cette enveloppe ou ce colis n'est jamais arrivé par la poste à son destinataire légitiment prédéfini... Certes je suis très critique mais je suis passée dans ma vie professionnelle de Pharmacien par la "case" Conseil National de l'Ordre des Pharmaciens, hélas très peu de temps, et là je ne comprends pas comment ça a pu déraper aussi gravement dans notre PROFESSION !!! A vous, notre Conseil National de l'Ordre des Pharmaciens et nos Syndicats des Pharmaciens, voire même de notre Madame la Ministre de la Santé de faire entendre notre volonté de rester des "PROFESSIONNELS" du médicament au sein de nos officines au service de nos patients aux comptoirs, privilégions la relation Professionnel de santé/Patient. Confraternellement
tn
08/07/2017
Qu'en pense l'Ordre? Détournement de clientèle, yes or not?
Desfeux Franck
07/07/2017
On se méfie toujours des ennemis affichés, Leclerc, DocMorris, Amazon etc... Mais la profession a suffisamment de ressources pour se détruire sans aide extérieure. Ces très grosses pharmacies, peinent à trouver un levier de croissance, alors le plus simple c'est quand même de manger dans la gamelle des autres. Et tant pis si on ouvre une boite de Pandore.
maignan
07/07/2017
D'apres un arret du Conseil d'Etat,(qui a amené la creation du duplicata de l'ORD. par la Secu), l'original de l'Ordo.appartient au malade.Que devient il apres etre remonté par le facteur a l'officine? Tampons legaux? Renouvellement?
Boye Pierre
07/07/2017
C'est tout simplement SCANDALEUX !! Comment justifier le pharmacien s'il n'est qu'une simple "boite aux lettres", c'est déjà très limite a mon sens pour les médicaments hors prescription. Je pense que Mr ABENHAIM va embaucher des chefs de rayons ou moins de la grande distribution qui seront largement suffisamment diplômés pour jouer les rayonnistes. Très énervé...........
Mention Claire
07/07/2017
Notre pharmacie propose ces services gratuitement à la clientèle (avec une réserve de distance par rapport à la concurrence bien entendu)... l application Wizvi (gratuite pour les patients) nous permettant de recevoir les ordonnances de nos clients ... livraison idem l'après-midi pour une commande du matin et le lendemain sinon. Nous n'avons pas besoin des services de la poste !!!
vallier laurent
07/07/2017
Quel hypocrisie ...ou L'art de faire croire à de nouveaux services juste pour détourner de la clientèle. Comme vous avez pu le remarquer l'ordonnance sera transmise exclusivement à une pharmacie de ce réseaux (de grosse pharmacie....) et non à la pharmacie du patient ... Il ne faut pas oublier qu'un pharmacien vérifie toujours l'historique du patient pour contrôler les modifications de traitement ou de posologie et bien sûr les erreurs potentielles. Aucun conseil sur le traitement ....aucune écoute .... Ne pas oublier que chaque pharmacien en France livre souvent ses patients qui en ont besoins...peut être ont ils tord de le faire gratuitement.... voilà la vraie question.. Ce système est une manœuvre commerciale pour développer les grosses pharmacies et faire disparaître les plus petites. Tout cela en prenant les patients pour des poulets à qui ont livrent du grain. Chacun appréciera la subtilité de cette magnifique et révolutionnaire initiative.....
Boizard jean
07/07/2017
Belle initiative solidaire mais commerciale je propose de livrer les médicaments le dimanche gratuitement par des bénévoles aux personnes âgées ou isolées ou non motorisées la PHARMACIE de GARDE est TROP RARE TROP LOIN comment y aller un projet a mettre en place partout en France en créant 4000 associations et 2000 services civiques par les municipalités voir le SITE www.vosmedicamentsledimanche.com et me contacter medicamentsdimanche@gmail.com les pharmaciens peuvent naturellement s'impliquer dans cette solidarité de proximité
Lvallier
07/07/2017
Quel hypocrisie ...ou L'art de faire croire à de nouveaux services juste pour détourner de la clientèle. Comme vous avez pu le remarquer l'ordonnance sera transmise exclusivement à une pharmacie de ce réseaux (de grosse pharmacie....) et non à la pharmacie du patient ... Il ne faut pas oublier qu'un pharmacien vérifie toujours l'historique du patient pour contrôler les modifications de traitement ou de posologie et bien sûr les erreurs potentielles. Aucun conseil sur le traitement ....aucune écoute .... Ne pas oublier que chaque pharmacien en France livre souvent ses patients qui en ont besoins...peut être ont ils tord de le faire gratuitement.... voilà la vraie question.. Ce système est une manœuvre commerciale pour développer les grosses pharmacies et faire disparaître les plus petites. Tout cela en prenant les patients pour des poulets à qui ont livrent du grain. Chacun appréciera la subtilité de cette magnifique et révolutionnaire initiative.....
Ajouter un commentaire