La rémunération du pharmacien discutée en conseil des ministres

Mercredi 7 juin, une ordonnance sur les composantes de la rémunération des pharmaciens a été présentée en Conseil des ministres. 
Cette ordonnance rela​tive à la loi de modernisation du système de santé de janvier 2016, précise deux points : - les marges rétrocédées par les vendeurs en gros de spécialités pharmaceutiques ne sont pas soumises au plafond des remises commerciales, - l'honoraire de dispensation du pharmacien lorsqu'il délivre un médicament remboursable s'applique que le médicament soit effectivement remboursé ou non. Certes, cette ordonnance était attendue depuis longtemps et le précédent gouvernement avait déjà clarifié une possible interprétation du point deux en défaveur du pharmacien mais cette ordonnance donne aujourd’hui une base légale à des pratiques de facturation largement répandues. Ces pratiques et l’ordonnance qui les officialise comptent comme un point important dans l’équilibre économique du secteur pharmaceutique tout comme elles consolident la rémunération des pharmaciens.  En bref, une ordonnance appréciée.

Source : Celtinews 09/06/2017
 
Commentaire
Esod Elamixam
09/06/2017
Sauf que l'abandon de marge qui était jusque là toléré maintenant qu'il est officiel va s'amplifier ce qui entérine la rupture d'égalité entre petits et gros ce qui à terme sonne le glas des petits et de la perequation qui faisait que toute les pharmacies, quelle que soit leur taille faisaient la même marge sur un même medicament remboursé. Bientôt l'ouverture du capital et l'organisation en chaine pour négocier le meilleur abandon de marge c'est la logique libérale qui gagne.
siffre michel
09/06/2017
et si en plus MR MACRON ne touche pas aux 3 piliers, on va tous voter pour lui :))
Ajouter un commentaire