Servier : un procès en 2018 dans l'affaire du Mediator

Le 24 mai dernier, après que les derniers recours déposés par Servier ont été rejetés, le parquet de Paris a demandé le renvoi en correctionnelle du laboratoire français dans le volet principal du scandale du Mediator p​our "tromperie aggravée, escroquerie, blessures et homicides involontaires et trafic d'influence". L'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) est elle inculpée pour "blessures et homicides involontaires".
Selon le Figaro, une date d'audience pourrait être fixée fin 2018. Les experts judiciaires estiment que le Mediator, commercialisé en France entre 1976 et 2009, et largement détourné de son indication initiale pour être utilisé comme coupe-faim, avec des effets secondaires potentiellement dangereux (risques d'hypertension artérielle pulmonaire, lésions graves des valves cardiaques) pourrait avoir fait 1800 morts à long terme. Les premières plaintes avaient été déposées en décembre 2010 devant le procureur de la République de Paris, notamment par une femme aujourd'hui décédée du fait de ses pathologies cardiaques liées au Mediator a rappelé le quotidien sur son site.

Source : Lefigaro.fr 24/05/17
Commentaire
Soyez le premier à commenter cet article
Ajouter un commentaire