Macron / Le Pen …

 
​​Sans en recouvrir tous les aspects, comment ne pas rebondir sur le premier tour de la Présidentielle et les points marquants du programme santé des deux candidats arrivés en tête. 

Marine Le Pen – Front National
La candidate souhaite en premier lieu protéger la complémentarité du double système de santé public et libéral et mener une évaluation de l’efficacité du tiers payant généralisé. 
Elle affirme vouloir garantir le remboursement de l’ensemble des risques pris en charge par l’Assurance-maladie, lutter contre la fraude et le gaspillage financier et investir dans les outils numériques. Avec Marine Le Pen, un 5ième risque de la Sécurité sociale consacré à la dépendance serait créé et l’AME (Aide médicale de l’Etat) supprimée. Les génériques continueraient à faire baisser le prix des médicaments coûteux et la vente des médicaments à l'unité instaurée. Pour lutter contre les déserts médicaux, Marine Le Pen prévoit de relever le numerus clausus évitant ainsi le recours massif aux médecins étrangers et l’ouverture de maisons de santé, principal point commun avec le programme d’Emmanuel Macron. En termes de santé publique, l’interdiction de la GPA (gestation pour autrui) serait maintenue et la PMA (procréation médicalement assistée) réservée aux problèmes de stérilité. Marine Le Pen promet une allocation aux adultes handicapés revalorisée et une prise en charge de l’autisme. 

Emmanuel Macron – En marche !
Tout comme Marine Le Pen, Emmanuel Macron souhaite évaluer les bénéfices du tiers payant généralisé. Avec lui, 5 milliards d’euros seraient débloqués pour la médecine de ville et l’hôpital et les actes de prévention valorisés par une meilleure rémunération. La prise en charge à 100 % des lunettes et des prothèses auditives et dentaires est prévue d’ici 2022 de même que la prise en charge à 100 % des patients atteints d'HTA sévère. Parmi les autres mesures phare, on notera la garantie du remboursement des « soins utiles », la suppression de la cotisation maladie et chômage avec un financement de l'Assurance maladie par la CSG. Vente de médicaments à l'unité et re-discussions du prix des médicaments sont au programme d’Emmanuel Macron. Parmi les nombreuses propositions de santé publique, nous retiendrons, le doublement du nombre de maisons de santé pluridisciplinaires d'ici 2022, le relèvement du numerus clausus suivant les besoins des territoires, et l’investissement dans la télémédecine. La prévention occupe une part importante des propositions du candidat avec la création d’un service sanitaire pour les étudiants en santé et le financement des actions de prévention. Emmanuel Macron souhaite donner aux ARS la possibilité de lancer des appels à projets en fonction des besoins locaux. Il prévoit de poursuivre l'augmentation du prix du tabac comme mesure de renforcement de la prévention ou encore la mise en place des maisons de sport santé pour accompagner les personnes atteintes d’affections lourdes. Emmanuel Macron est pour aider les aidants (RTT, départ à la retraite anticipé), ouvrir la PMA aux femmes seules et aux couples de femmes et maintenir l'interdiction de la GPA. A la différence de son adversaire, Emmanuel Macron s'est prononcé pour la dépénalisation du cannabis…
 
Source : Celtinews
Commentaire
jean lamarche
24/04/2017
Interéssant, c'est suffisamment explicite pour que nous puissions comparer ce qu'il se passera avec ces promesses notamment la vente des médicaments à l'unité quelque soit l'élu et la libération du cannabis pour Macron
Denéchère François
24/04/2017
Malgré cela, rien ne me fera jamais voter FN
Denéchère François
24/04/2017
Il est à noter que Mr Macron n'est pas opposé à la vente des médicaments hors du circuit officinal... Il ne faudra pas le pousser bien fort pour qu'il cède aux sirènes des grandes surfaces
nowoczyn alexis
24/04/2017
il n'est même pas fait allusion au monopole des pharmacies, sujet pourtant cher à Mr Macron du temps où il était rapporteur de la commission Attali !!
BA MONIQUE
24/04/2017
SUPRESSION DES AME .................BONJOUR LES PROBLEMES SANITAIRES DELIVRANCE A L UNITE BONJOUR LA BONNE OBSERVANCE BONJOUR LES ERREURS....TOUT ET N IMPORTE QUOI
Legrand Marc
24/04/2017
Et la vente de médicaments en GMS ? Et l'ouverture du capital ? Et l'encadrement d'ouverture de pharmacie ?
Ajouter un commentaire