Les engagements des candidats en matière de santé publique

Les engagements de 7 candidats à la présidentielle en matière de santé publique ont été évalués par des experts dont le professeur Claude Got, spécialiste des questions de sécurité sanitaire et routière ou la pneumologue Irène Frachon pour laquelle  "La sécurité sanitaire, la santé publique, c'est un axe majeur, pas une idéologie de droite ou de gauche".
Vingt questions ont été soumises aux candidats via un questionnaire en ligne (www.securite-sanitaire.org​) portant sur l'usage de l’alcool et du tabac, l'alimentation, l’insécurité routière et certains « agissements » des industriels du médicament.
Sur le tabac, Fillon et Le Pen sont contre un paquet de cigarettes à 10 euros dès 2017, Mélenchon et Macron sont pour. Selon les experts l'Australie et la Grande-Bretagne ont pourtant prouvé l'efficacité d'une forte augmentation des prix pour réduire le tabagisme. De son côté, Hamon souhaite proposer une augmentation des taxes sur le tabac de 10% par an. 
Benoît Hamon semble aussi particulièrement soucieux de l'indépendance de la formation médicale et d'interdire la promotion des médicaments par des visiteurs médicaux salariés des laboratoires. L’affaire du Médiator n’y est pas pour rien selon Irène Frachon.
Concernant le remplacement de la mention "à consommer avec modération" par le nombre de calories et la quantité d'alcool pur en grammes dans chaque canette ou bouteille, l’idée est acceptée par Hamon, Macron et Mélenchon et "à étudier" selon M. Fillon. Pour Marine Le Pen, l'affichage de ces "deux indications sur les étiquettes est envisageable".
Fillon, Macron et Le Pen sont contre la taxation des boissons en fonction de leur teneur en alcool, Hamon pour. L’encouragement de l'activité physique par des incitations financières,  « une mesure ayant peu de risques de déplaire », selon Challenges est la seule mesure sur laquelle tous les candidats s’accordent alors que seul Hamon se prononce pour la taxation des aliments de la junk food, trop gras, trop sucrés ou salés.

Source : Challenges 11/04  

Commentaire
Soyez le premier à commenter cet article
Ajouter un commentaire