Communication des pharmaciens : toujours en attente des textes

Valoriser les missions de prestation de santé publique du pharmacien, communiquer sur les nouveaux services proposés, lutter à armes « égales » contre les nouveaux concurrents de l’officine, grandes surfaces en tête mais aussi pharmacies sur Internet, s’impose comme une évidence et un combat dans lequel les groupements et enseignes jouent un rôle déterminant. 
Le débat d’actualité « Groupements, enseignes et nouveaux médias : les stratégies de communication évoluent », animé par Lucien Benattan (Président de Pharmacie Référence Groupe et vice-président de Federgy) dans le cadre des Rencontres de l’officine a permis de faire le point. Ce débat a notamment reçu la contribution de Laurent Filoche, (Président de Pharmacorp et de l’UDGPO) et Laetitia Hible (Présidente de Giphar). 
En 2016, le Conseil de l’ordre des pharmaciens a rendu sa copie et exprimé sa volonté de faire évoluer le code de déontologie vers plus d’ouverture des stratégies de communication avec des propositions portant sur la publicité, la communication et l’information des officines. Autant de propositions qui vont dans le bon sens même si le code de déontologie comporte de nombreuses contradictions sur le sujet, commente Lucien Benattan mais surtout, que s’est-il passé depuis ?  La réponse est simple : RIEN.
Laetitia Hible précise « En fait le Conseil de l’Ordre a rendu deux copies en septembre 2016, une sur l’évolution du code de déontologie et une sur l’évolution du code de la santé publique qui inclut la communication». Aujourd’hui, ces deux dossiers sont toujours en attente de publication de décrets par le Conseil d’Etat. 
En attendant, la profession passe à côté d’opportunités majeures. Pour les intervenants au débat, avec 10 000 emplois à créer et 1,3 Milliards d’euros d’économies possibles, l’intérêt de la communication des pharmaciens n’est plus à démontrer, étude à l’appui. 
Pour aller dans ce sens, l’objectif des groupements et enseignes reste de faire évoluer la communication sur les services et produits hors monopole, améliorer la prévention des risques et accompagner la prise en charge du patient dans le réseau de soins, un combat que chacun est aussi appelé à mener au niveau local, auprès de ses élus.  
 
Source : Conférence Rencontres de l’officine « Groupements, enseignes et nouveaux médias : les stratégies de communication évoluent »  04/03

 
Commentaire
Aron MACHAT
01/04/2017
Créer des emplois? Bien sûre voyons! Je ne demande pas mieux mais les payer avec quoi ?... Il faut regarder du coté des "Politiques" Partie Socialiste en tête qui ne cesse de nous enfoncer chaque jour un peu plus ...et ce n'est pas réservé qu'aux Pharmacies .Et ou se trouvent ces milliards possibles ? Il rêve Monsieur Lucien ou il fait de l'intox...?
IRENE B.
08/03/2017
"lutter à armes égales" "stratégie de communication" "combat" : Vos idées guerrières sont dangereuses. Nous avons besoin de tout autre chose pour l' avenir et le développement de notre beau métier
cf
08/03/2017
Lucien Benattan , sauveur de la profession avec 10 000 emplois à créer et 1,3 Milliards d’euros d’économies possibles rien qu'en communiquant et grâce à la Pub!!!!!!!...Le père Noël existe ...., ou bien , plus probable, on prend les pharmaciens pour des c......
patin jean marc
08/03/2017
pour que la pharmacie la balayette puissent faire de la pub ou que la pharmacie de Lucien ou de Tartenpion puisse dire qu'elle rase plus blanc que son "con frère" ....?.... non merci.....imagine t on que nos amis médecins puisse faire de la communication....pour l'opération de vos hémorroïdes on vous offre le recollage de vos oreilles....j'espère que notre conseil de l'ordre ne va pas céder ...ou qu'il attend quelques années que je quitte cette profession qui me désespère de plus en plus... ,
Ajouter un commentaire