Quinolones et fluoroquinolones sous procédure d’arbitrage de l’EMA

La prescription d’antibiotiques de la famille des quinolones et des fluoroquinolones est associée à des risques d’effets indésirables, tendinopathie, photosensibilité ou troubles du rythme cardiaque dont certains touchant principalement les muscles, les articulations et le système nerveux sont durables, handicapant et potentiellement irréversibles.  L’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a plusieurs fois rappelé les effets indésirables non négligeables de ces médicaments et l’Agence européenne des médicaments (EMA) qui les a notifiés à plusieurs reprises vient de démarrer une procédure d’arbitrage sur ces antibiotiques. 
Aux Etats Unis, l’utilisation des fluoroquinolones a été restreinte à des infections moins sévères (sinusite aigue, bronchite aigue, infection urinaire non compliquée) dès mai 2016, après que la FDA ait conduit une revue des effets indésirables chez les patients traités par voie systémique, une approche similaire ayant récemment été suivie par Santé Canada. 
Dans l’Union Européenne, ces effets indésirables qui figurent dans la plupart des « informations produits », n’ont pas été jusqu'à présent évalués de façon systématique. C’est ce que va entreprendre l’EMA à la demande de l’Allemagne, en analysant la base européenne de pharmacovigilance. 

Source : Le Généraliste 24/02

 
Commentaire
Soyez le premier à commenter cet article
Ajouter un commentaire