Les ordres remis en question : prérogatives élargies du MIOP

Le MIOP (Mouvement médical d’insoumission ordinale partielle) initialement créé à l’encontre de l’Ordre des médecins en février dernier est désormais rebaptisé « Mouvement d'insoumission aux ordres professionnels » et s’oppose à l’ensemble des ordres. Défenseur de la liberté associative et dans le refus de groupements obligatoires, le nouveau MIOP vient de lancer un manifeste regroupant les signatures de 333 professionnels de santé pour exiger un débat public sur l'existence des ordres. Médecins, infirmiers, masseurs-kinésithérapeutes, pharmaciens, chirurgiens-dentistes, pédicures-podologues, sages-femmes et vétérinaires réclament que la liberté associative soit effective dans les pratiques des professionnels et qu'ils n'aient plus l'obligation d'adhérer à ces structures pour exercer. Les signataires souhaitent ensuite et expriment par voie de presse que "soit mis fin aux juridictions d'exception de ces ordres, occasionnant souvent des doubles peines conséquentes dans des conditions d'impartialité douteuse". Le Miop revendique, suivant ses termes, qu'un bilan public des ordres, nés pour la plupart d’entre eux dans une période trouble de notre histoire, soit réalisé pour mettre fin à une situation paradoxale où la philosophie ordinale s'applique arbitrairement à une minorité de professions de la santé, alors qu'une multiplicité d'autres ont la satisfaction d'y échapper. Le Miop dénonce à la fois le financement et la réglementation des ordres. Il déplore enfin que les ordres s'expriment au nom de l'ensemble d'une profession de façon unilatérale voire totalitaire, niant le pluralisme d’opinion. 

Source : MIOP

 
Commentaire
Belayachi sanaa
25/02/2017
A bat l ordre arbitraire!
sirelor
29/01/2017
n'importe quoi ça ne change absolument rien, bien au contraire une minorité arrive à être élu par copinage puis en profite pour protéger les copains...Car cette minorité est en général loin d'être un modèle_
canard déchainé
14/12/2016
pour le moment c'est l'initiative des médecins ! c'est pour quand les pharmaciens ! à bas la dictature ! lol
olivier G
13/12/2016
En clair, le Miop veut donc la fin de la déontologie, la liberté de faire n'importe quoi n'importe comment, l'impunité ? 333 signataires pour 8 professions médicales et paramédicales... soit 0,00....% de représentation ! Un article et une vingtaine de lignes pour ça, c'est déjà trop !
Rey A
13/12/2016
Les ordres ne sont pas parfaits mais supprimez les et ce sera la porte ouverte aux dérives.....
Ajouter un commentaire