Les hôpitaux français passés à la moulinette

La HAS (Haute Autorité de Santé) a interrogé plus de 50 000 patients sur la qualité de l'accueil et de la prise en charge à l'hôpital. 403 établissements hospitaliers ont ainsi été évalués. La HAS en a tiré une note sous la forme d’un score sur 100 ! La note globale obtenue a été de 72,7. Les patients ont répondu par courriel à des questions portant sur 4 thèmes : l’accueil, la prise en charge, la chambre et les repas ainsi que l’organisation de la sortie. Pour les 11% d’établissements classés parmi les meilleurs, 76% des patients seraient prêts à recommander l’établissement à leurs proches et 80% à se faire réhospitaliser dans le même établissement et pour la même pathologie. Pour les 24% d’établissements dans le bas du classement, seulement 47% des patients recommanderaient l’établissement à leurs proches et 57% seraient prêts à y revenir pour la même raison. Il est intéressant de noter que l’écoute des soignants et les explications données par le personnel ont compté pour beaucoup dans les scores attribués. 87% des patients indiquent avoir reçu des réponses à leurs questions et 91% étaient satisfaits de la clarté des réponses. De nombreux progrès restent à faire en sortie d’hôpital. Le courrier de fin d’hospitalisation notamment, essentiel à la prise en charge au long cours, retrouvé pour 79% des patients en hospitalisation à domicile et jusqu’à 87% des patients en soins de suite et de réadaptation – bon score s’il en est - fait pourtant apparaitre plusieurs problèmes : son contenu est incomplet, sa remise au patient n’a pas lieu à la sortie, son envoi au médecin de ville ou à la structure de transfert est trop tardif. De même, si les prescriptions médicamenteuses sont globalement consignées et de manière conforme dans les dossiers des patients, les résultats restent nettement insuffisants concernant la qualité de l’administration des médicaments, les traitements de sortie et leur communication au médecin de ville en charge de suivre le patient. Dans l’avenir l’amélioration des établissements sur ce point pourrait donner lieu à des bonus financiers pouvant aller de 15 000 euros à 500 000 euros. 

Source : HAS

 
Commentaire
serrault jf
21/12/2016
72.7 sur 100 est ce que cela voudrait dire que 27.3 personnes sur 100( soit plus d une sur 4) sont mecontentes auquel cas il y a beaucoup de progres a faire!!!!
Ajouter un commentaire