Bonnes pratiques de dispensation : 2 mois pour se mettre en conformité

Après 10 ans d’attente, les deux arrêtés sur les bonnes pratiques de dispensation des médicaments dans les pharmacies d’officine, les pharmacies mutualistes et les pharmacies de secours minières ainsi que sur les règles techniques applicables aux sites Internet de commerce électroniques de médicament ont été publiés au Journal officiel.
Ces deux textes entreront en vigueur en février 2017. Les pharmaciens ont deux mois pour se mettre en conformité. L’Ordre reviendra régulièrement dans ses outils de communication sur ces bonnes pratiques pour en faciliter l’appropriation et invitera également les pharmaciens à évaluer leur mise en conformité sur les sites évaluation Qualité officine eQo.fr et Accueil Qualité Officine AcQO.fr, qui vont être très prochainement mis à jour. 
L’arrêté précise les différentes étapes du processus de dispensation des médicaments à prescription médicale obligatoire ou facultative, de l’analyse pharmaceutique à la délivrance. Pour exemple, l’obligation de mettre en place une procédure de traitement des alertes sanitaires ou la recherche des situations qui peuvent générer un risque pour la santé des patients et en conséquence l’adoption de mesures préventives.
Par ailleurs, grâce à l’arrêté relatif au commerce électronique, la vente de médicaments sur Internet dispose à présent de règles précises permettant de sortir de la « zone de flou ». Les pharmaciens qui désirent se lancer dans le commerce électronique apprécieront de savoir exactement comment procéder. Ces arrêtés fixent le cadre d’une dispensation de qualité destinée à répondre aux enjeux de santé publique de protection et de sécurité des patients et de la population. Désormais, l’ensemble des pharmaciens de la chaîne du médicament dispose de textes de référence opposables concernant leur exercice.

Source : Communiqué de presse Ordre national des pharmaciens 01/12/2016 

 
Commentaire
Soyez le premier à commenter cet article
Ajouter un commentaire