Bayer menacé de scandale sanitaire

Une pétition réunissant plus de 45 000 signatures sera prochainement adressée à Marisol Touraine alors que maître Charles Joseph-Oudin, l’avocat qui a défendu les victimes du Médiator serait en train de déposer deux assignations en référé contre Bayer. 
A l’origine de ce scandale, les effets secondaires des implants définitifs Essure (contraceptif), mis sur le marché en 2002 et posés chez environ 120 000 femmes en France. Le site Internet de l’association « Resist France », lancé par une des clientes de Charles Joseph-Oudin, rassemble de nombreux témoignages et informations sur la longue liste des effets secondaires rencontrés et le parcours médical de femmes renvoyées de spécialistes en spécialistes sans réponse à leurs douleurs : « Violentes douleurs abdominales », « perte de poids », « migraines », « problèmes ORL », « fatigue continuelle », « infections urinaires », « règles hémorragiques », « palpitations cardiaques », « douleurs dorsales ». Les implants contiennent également de faibles quantités de nickel source d’allergie chez certaines femmes alors que pour une majorité de patientes, aucun test au nickel n’a été pratiqué et ce malgré les mesures de précaution de la HAS (Haute autorité de santé).  Vendredi 9 décembre,  le ministère de la Santé rappelait que le dispositif de stérilisation tubaire Essure est sous surveillance renforcée, avec formation des professionnels, notice destinée aux patientes et limitation de cette pratique à certains établissements.
Maître Charles Joseph-Oudin, qui doit encore examiner 28 dossiers, demande la nomination d’experts afin de chiffrer les préjudices dont sont victimes les deux patientes qu’il représente et dont la première audience devrait se tenir en janvier.  Les actions en justice pourraient concerner à la fois le laboratoire Bayer et les médecins prescripteurs et chirurgiens qui ont posé les implants. Aux Etats-Unis, plus de 9.500 plaintes ont été déposées auprès de la FDA (Food and Drug Administration) et une action en justice est en cours contre le groupe Bayer portée par Erin Brockovitch, une avocate connue pour avoir révélé une affaire de pollution de l'eau en Californie.


 
Commentaire
RADER Serge
12/12/2016
Et d'autres scandales vont suivre, signe que nos institutions sanitaires de contrôle sont inefficaces à protéger la Santé Publique.
Ajouter un commentaire