Un quart des fumeurs compte arrêter en novembre

Odoxa vient de réaliser les 3 et 4 novembre un sondage sur la campagne « Mois sans tabac ». 
Résultat : La moitié des personnes interrogées estiment que c'est un bon moyen d'arrêter de fumer et près d’un quart des fumeurs (23%) compte dire stop à la cigarette en novembre. 
Selon Odoxa, 160 000 personnes sont déjà inscrites pour se faire accompagner dans leur démarche et bénéficier du dispositif en place qui combine l’accès à des kits gratuits en pharmacie, avec des méthodes et des patchs, à un recours au numéro vert 39.89. 
Selon Gaël Sliman, président d'Odoxa, « une personne sur deux qui y croit, c'est un bon score, car en général le grand public a une certaine défiance vis-à-vis de ces messages de communication en santé publique, jugés un peu moralisateurs. Là, ce n'est pas le cas ». 
Pour arrêter de fumer, les sondés ne comptent pas sur les paquets neutres qui feront leur apparition début 2017 et qu'ils jugent inefficaces à 76 %. Par contre, près d'un fumeur sur deux (46 %) n'achèterait plus de cigarettes si le prix passait à 10 €. Mais tout n’est pas si simple et des oppositions s’expriment. D’un côté,  le tabac est perçu comme un « fléau » par une très grande majorité de Français. De l’autre, 60 % des français et 82 % des fumeurs pensent que le tabac est un puissant anti- stress, et aussi une vraie source de plaisir pour 55 % des français et 81 % des fumeurs. Enfin, une majorité de sondés estime, à 56 %, que le fumeur finit par être « stigmatisé ».
 
Source : 

 
Commentaire
Soyez le premier à commenter cet article
Ajouter un commentaire