Journée mondiale du diabète : 1 adulte sur 2 n’est pas diagnostiqué

Alors que les avancées « hig tech » se bousculent dans le diabète et que le pancréas artificiel est presque une réalité avec une première autorisation aux Etats-Unis pour Medtronic, la Fédération Internationale du Diabète (FID) place la journée mondiale du diabète 2016 sur le thème « Gardons un œil sur le Diabète ».
Les activités et le matériel de cette année sont axés sur la diffusion de deux messages clés :

1 : Le dépistage du diabète de type 2 est important pour modifier son cours et réduire le risque de complications.
2 : Le dépistage des complications du diabète est une partie essentielle de la gestion du diabète de type 1 et du diabète de type 2.
Selon les estimations de la FID, 193 millions de personnes à travers le monde, soit près de la moitié des adultes atteints de diabète en 2015, ne savent pas qu’elles souffrent de cette maladie. Dans la plupart de ces cas, il s’agit de diabète de type 2. Plus la maladie est diagnostiquée tôt, plus le traitement peut être mis en place tôt afin de réduire le risque de complications sévères et coûteuses. Une personne atteinte de diabète de type 2 peut vivre plusieurs années sans présenter aucun symptôme. Pendant ce temps, la glycémie élevée endommage silencieusement l’organisme. Par conséquent, il est urgent de dépister, diagnostiquer la maladie et fournir un traitement approprié aux personnes atteintes de diabète. Alors en ce 14 novembre, agissez, dépistez ! 


 
Commentaire
RADER Serge
14/11/2016
Un traitement qui peut ne pas être médicamenteux, avec ses effets secondaires tous aussi problématiques, mais cela on se gardera bien de le dire....
Ajouter un commentaire