Présidentielle : 80% des français souhaitent que la santé occupe plus de place

Suivant le sondage IPSOS réalisé pour le Think Tank LIR «Imaginons la santé », 81% des français estiment que la santé n'occupe pas une place assez importante dans le cadre de la campagne présidentielle 2017 qui démarre. Pour 69 % des personnes interrogées, le système de santé doit être réformé dès le prochain mandat. Pour 45 % d’entre elles il s'agit même d'une urgence. Les résultats du sondage Elabe sur la réforme du système de santé réalisé en mars 2016 indiquent encore que l’accès aux soins apparait comme une des grandes préoccupations des français. Dans ce contexte, on comprendra que la hausse mécanique du prix des soins liée à la baisse des remboursements ne soit en rien rassurante (multiplication des coûts induits, perte d’efficience des soins), pas plus que ne l’est le manque de coordination entre les acteurs du parcours de soins. Cette situation laisse une franche opportunité aux réseaux de soins qui permettent l’accès à des services de santé de qualité à des prix négociés. Evaluation des établissements de santé, organisation de notre système de santé, les politiques sauront-ils réagir ? De leur côté, les Français se montrent favorables à la délégation de certains actes médicaux vers les infirmiers (77%), les opticiens (63%) ou les pharmaciens (55%). La e-santé laisse aussi entrevoir des attentes fortes quand 26% des français ont déjà pris un rendez-vous médical en ligne et que les objets de santé connectée ne cessent de se multiplier. Si la protection et la sécurisation des données de santé se place au cœur de la e-santé, la confiance entre acteurs est certainement une des clés majeures des progrès attendus. 

Sources : Etude IPSOS (mai 2016), Etude Elabe (mars 2016)

 
Commentaire
Soyez le premier à commenter cet article
Ajouter un commentaire