Vaccins et scepticisme

A l’heure où l’automne pointe son nez et avec lui la vaccination antigrippale, le manque de confiance vis à vis des vaccins s’exprime à nouveau. 
La France arrive en tête au palmarès du scepticisme avec 41% des personnes interrogées qui doutent de la sécurité des vaccins. 
C’est ce qu’a mis en avant une équipe de la London School of Hygiene and Tropical Medicine (LSHTM) en collaboration avec les institutions nationales en interrogeant 66.000 personnes entre septembre et décembre 2015. La région européenne comptait sept des dix pays de l'échantillon global les moins confiants dans la sécurité des vaccins
Un pavé dans la marre quand la couverture vaccinale offre déjà un bilan contrasté. Face à la situation, convient-il seulement de mettre en place des mesures pour informer les populations et parmi elles les groupes les plus sensibles ou des campagnes pour convaincre de se faire vacciner ?  Les auteurs de l’étude s’inquiètent par ailleurs du rôle que peut jouer Internet dans la propagation rapide des opinions négatives sur les vaccins avec des conséquences au niveau national mais aussi mondial.
 
 
 
 
Source : Heidi J Larson, Alexandre de Figueiredo, Zhao Xiahong, William S Schulz, Pierre Verger, Iain G. Johnston, Alex R Cook, Nick S Jones,The State of Vaccine Confidence 2016: Global insights through a 67-country survey, EbioMedicine. DOI: 10.1016/j.ebiom.2016.08.042 

 ​
Commentaire
Soyez le premier à commenter cet article
Ajouter un commentaire