Les ventes de médicaments stagnent encore en 2015 !

Le LEEM vient juste de publier le bilan économique 2015 des industries françaises du médicament. Ce bilan confirme la situation de stagnation installée depuis quatre ans, situation unique en Europe.  
Une nouvelle fois, le chiffre d’affaires 2015 d’un peu plus de 53 milliards d’euros, dont 27,8 milliards réalisés dans l’hexagone, stagne. Patrick ERRARD, président du LEEM, s'inquiète de la situation préoccupante de la France pénalisée  ​ par les lois de financement de la Sécurité sociale et les hausses de taxation disproportionnées venues dramatiquement contrarier la dynamique scientifique, industrielle, économique et sociale du secteur.  C’est ainsi que la part des prélèvements sur le chiffre d'affaires taxable est passée de 3,6% à 6,3% entre 2011 et 2015. 
Chaque année voit fleurir de nouveaux paramètres de taxation comme celui introduit en 2015 pour financer les médicaments du traitement de l’hépatite C.  
Pour conserver l'attractivité commerciale de la France, le président du LEEM appelle les décideurs politiques à se mobiliser avant les élections présidentielles,  "Refonder une vraie politique d'attractivité pour les investissements en santé" et "Penser plus loin que l'annualité des lois de financement" de la sécurité sociale...


​​
Commentaire
maignan jacques
01/09/2016
Les sociologues connaissent la loi qui regit les organisations :"Toute structure est d'abord a son propre service". Et donc la Secu,qui se presente depuis sa fondation comme"au service de votre santé", a mis en realité depuis environ 20 ans la Sante a son service.Et aussi les assurés,et les politiques.Les assurés sont donc priés de se voir privés de medecins , de medicaments et,disons, de proximité en general,ce qui commence a attaquer l'esperance de vie (en recul pour la 1ere fois). Mais on ne rationne pas,n'est ce pas! ON MAITRISE ! pour faire le bonheur des gens malgré leurs protestations.
Ajouter un commentaire