USPO : il est temps d’agir !

Pour l’ensemble des syndicats, cette année est primordiale pour assurer l’avenir de la profession : il ne faudra pas rater le virage des négociations. La mobilisation a déjà commencée et des actions de sensibilisations sont en marche et comprennent :
-    une affiche à apposer dans votre officine tout l'été,
-    un manifeste à présenter à vos élus locaux afin de les alerter sur la situation catastrophique des officines.
L’USPO en profite pour alimenter la mobilisation et rappelle à quel point la profession sait être unie : rappelez-vous de septembre 2014 !

« L’année 2016 est celle de « LA » négociation, celle qu’il ne faut pas rater. Nous devons saisir cette opportunité, afin de proposer à l’ensemble des pharmaciens une véritable réforme. A trop repousser l’échéance, certaines officines ne seront plus là pour participer à cette évolution » a déclaré Pierre-Olivier Variot, Secrétaire Général de l’USPO.

A lire : Officines Avenir n°14

Commentaire
canard déchainé
16/07/2016
oui zarroca ! un commentaire réaliste ! pas de soutien de partisans pour les syndicats! qui sont entrain de détruire leur propre fond de commerce en signant avec des arrières pensée .......et le notre aussi !
maignan jacques
13/07/2016
oui ,mobilisation,bien sur ...Mais pour l'action, c'est quand?
Dr Denis Macé
12/07/2016
L'USPO n'est pas seul dans ce mouvement, ce sont les 3 syndicats qui, après quelques réunions, ont décidé d'agir ensemble. Si l'USPO tire trop la couverture à lui elle va finir par se déchirer? C'est quand même dommage que les médias gardent les vieux réflexe préférentiels pour les mêmes. Nous avons gardé en mémoire la négociation de l'honoraire, il ne faudrait pas que celle ci capote de la faute des mêmes, toujours les mêmes y en a marre FRANCHEMENT.
cf
12/07/2016
L’USPO rappelle à quel point la profession sait être unie. A hurler de rire.....Quand à toutes leurs propositions, sur le site du syndicat, je pense que prévoir des indemnités en cas de fermeture d'officines (point numéro 11) est vraiment d'actualité...tout le reste des propositions est de renforcer les missions de la pharmacie : avec un ou 2 pharmaciens par officines (selon les statistiques), on ne voit pas comment cela sera possible.. La pharmacie n' a actuellement ni les moyens humains, ni les moyens financiers pour les nouvelles missions prônées par l'USPO...Alors commençons d'abord à rémunérer notre coeur de métier correctement, à savoir la délivrance des ordonnances, après on verra..
zarroca robert
12/07/2016
Il est évident que le but de la SECU n'est pas de "combler son trou" mais de faire en sorte qu' un grand nombre de Pharmaciens de plus en plus étouffés et au bout de leurs réserves, rendent les clés .... Au point où l' on en est, il ne peut y avoir qu'une seule porte de survie : celle d'arrêter de toucher aux prix !!!! Que les représentants des Syndicats demandent à leurs obsédés d'interlocuteurs jusqu'où ils veulent aller ...Ils ont déjà fait assez d'économies sur notre compte ( Mopral: 52€ en 1999... 8 € 65 en 2016 ) Qu'ils arrêtent de signer tout ce qu'on leur met sous le nez...il faut savoir dire NON ! ou ASSEZ ! C'est la clé de tout : les Prix ! n'y touchez plus ! plus du tout !!....le reste c'est de la poudre aux yeux !!!!!!!!
Ajouter un commentaire