Vers un accès universel aux traitements du VHC ?

Pour la première fois, des traitements permettent de guérir de l’hépatite C : les antiviraux d’action directe (AAD), vous connaissez tous ces nouvelles molécules. Mais vous en connaissez également le prix !

A l’occasion de la Journée de lutte contre les hépatites virales, Marisol Touraine annonçait que chaque patient le souhaitant (500 000 personnes atteintes par le VHC en France) pourra bénéficier de ces traitements innovants. Pour l’heure, ils sont réservés aux patients en ayant le plus besoin (cf. recommandations de la Haute Autorité de Santé), 30 000 patients ont déjà été traités. Elle a également annoncé que le prix de ces médicaments allait être renégocié par le Comité économique des produits de santé (CEPS).


Commentaire
CF
25/05/2016
C'est pas grave, on se rattrapera sur des baisses de remboursement des médicaments... De plus, des dépenses et des dettes, on peut en faire, sachant que ce sont les successeurs (politiques) qui se chargeront du bébé et paieront la facture ...
RADER Serge
25/05/2016
Encore un effet d'annonce, vu le prix exorbitant des molécules! Et elle s'en remet au CEPS alors qu'elle a toute latitude pour décréter des licences obligatoires, comme l'ont déjà fait certains autres pays apparemment moins corrompus que le nôtre. D'autant plus que ces molécules ont largement été amorties à l'échelle mondiale. Donc il n'a pas à lésiner, des décisions rapides doivent être prises en ce sens.
Rey A
25/05/2016
Encore une ministre qui vit dans sa bulle et qui semble totalement déconnectée de la réalité. Quel serait le prix de ce délire sachant qu'il y a plus de 15 fois plus de malades non traités que de malades traités ? Dans un premier temps, il me semblerait plus important de communiquer les résultats obtenus sur les 30.000 patients déjà traités ....
Ajouter un commentaire