L’IGAS s’intéresse à la régulation du réseau officinal (bis)

L’Inspection générale des affaires sociales (IGAS) et l’Inspection générale des finances (IGF) sont mandatées pour réaliser une mission sur la régulation du réseau officinal en France. En ce début de mois, ces organismes mettaient en ligne un questionnaire visant à connaître les attentes professionnelles des étudiants en pharmacie.

A partir d’aujourd’hui, et jusqu’au 27 mai prochain, c’est au tour des pharmaciens d’officine de s’exprimer via un questionnaire (temps de remplissage estimé est de 5 à 10 minutes). L’objectif est de mieux connaitre les pratiques et les difficultés que rencontrent la profession actuellement au travers de 15 questions : type d’exercice, localisation, missions rémunérées (ou non), départ à la retraite, sont autant de thèmes abordés dans ce questionnaire.

C’est le moment de faire part de vos remarques !

Commentaire
Olivier G
24/05/2016
Il faut comprendre le vocabulaire de l'IGAS : "régulation du réseau officinal" signifie "organiser la poursuite de la destruction du réseau officinal afin d'optimiser au mieux l'implantation des futures chaines de pharmacies".
CF
23/05/2016
En avril 2015 , l'IGAS propose l'ouverture de chaines de pharmacies, dénonce la rétrocession entre officines..Récemment elle s'attaque à l'opacité des relations commerciales officines -grossistes.. L' IGF prône ouverture du capital des officines à des investisseurs extérieurs,la liberté d'installation totale pour les pharmaciens,la fin du numerus clausus à l'entrée des études de pharmacie,la levée du monopole officinal sur tous les médicaments ne nécessitant pas de prescription médicale qu'il s'agisse des non remboursables en libre accès ou non et des remboursables à prescription médicale facultative (PMF).... Ces deux instances IGAS et IGF sont donc clairement hostiles à notre modèle actuel, et veulent comme Bercy, plus de concurrence entre officinaux (et GMS), pourtant responsable d'un grand nombre de faillite et désertification régionale.. Arrêtons donc de nous prendre pour des imbéciles.... Enquête bidon ..
Ajouter un commentaire