Pic allergique : le tour des pollens de bouleau


Le 22 février dernier, nous enregistrions une première vague de pollinose, liée aux cyprès. Comme c’est l’habitude au printemps, c’est maintenant au tour des pollens de bouleau de jouer les trouble-fête pour les personnes sensibles : éternuements, démangeaisons, nez qui coule, toux, etc.
Les régions les plus touchées sont l’Ile de France et la nouvelle région  Auvergne-Rhône-Alpes. Plus d’un Français sur 4 est sensible aux pollinoses et ce taux a doublé si l’on regarde ces 30 dernières années.

Quelques conseils pour aider à faire passer cette période qui peut s’avérer pénible pour certains :
-    Dormez les fenêtres fermées;
-    Passez fréquemment l'aspirateur pour éliminer les autres agents allergisants : poussière, acariens, poils d'animaux, moisissures;
-    Rincez-vous les cheveux avant de dormir, afin d’éviter de déposer du pollen sur votre oreiller;
-    Evitez de vous frotter les yeux;
-    Evitez de tondre la pelouse;
-    Evitez de sécher votre linge à l’extérieur.

Suivez jour après jour l’évolution de ces phénomènes allergiques via l’IAS® Allergies.

A lire :
Conseil au comptoir -  les allergies aux pollens
Réseau National de Surveillance Aérobiologique


Les Indicateurs Avancés Sanitaires (IAS) sont des outils performants élaborés pour le suivi d’une catégorie de patients ou d’un traitement.

Commentaire
Soyez le premier à commenter cet article
Ajouter un commentaire