Comparateurs de pharmacies en ligne

Depuis le 2 janvier 2013, les pharmaciens établis en France peuvent vendre des médicaments sur Internet. Il n’aura pas fallu attendre longtemps pour voir fleurir une offre de comparateurs de prix spécialisée en pharmacie ! Les données sont extraites directement via les sites agréés, puis sont intégrées dans ces comparateurs. L’internaute peut alors chercher par référence, par marque, par catégorie, etc. Chaque site y va ensuite de son petit plus. Par exemple, en offrant la possibilité de le réserver et de venir le chercher sur place, ou en le commandant directement en ligne.

Entre ces sites comparateurs, c’est la guerre des chiffres… Ainsi, le site www.unooc.fr référence 200 pharmacies et 75 000 produits (médicaments, parapharmacie, homéopathie, produits vétérinaires). Autre exemple, le site www.compapharma.com référence 4000 produits (dont 20% de médicaments). Mais il en existe d’autres : www.eco-pharmacie.com, www.prixmedicament.com, etc.

Comment percevevez vous ces sites : outil de veille concurentielle ou intensificateurs inutiles de la concurrence ?

Liste des sites autorisés à vendre des médicaments en ligne

Commentaire
Bernard
03/06/2016
La décision du tribunal de commerce de nanterre dans l'affaire UDGPO/Doctipharma est claire : "aucune immixtion d'un tiers dans la délivrance d'un médicament". Or en plus Unooc cherche désormais à prendre une commission directement sur la vente des médicaments. Enfin, et non des moindres ... au final Unooc n'est qu'un service parasite, dont le traffic provient à 80% des moteurs de recherche sur des requêtes sur lesquelles les pharmacies en ligne françaises sont déja présentes. On se tirait déja une balle dans le pieds en leur offrant nos datas quasi gratuitement, mais maintenant il faut même payer pour leur fournir le contenu de leur site. (le beurre, l'argent du beurre et le *** de la crémière...).
Julien
02/06/2016
Idéalpharma et EDF font payer les confrères pour la croix vers la pharmacie... Orange fait payer aux confrères un abonnement pour pouvoir recevoir des appels à la pharmacie... OVH fait payer les confrères pour recevoir des visiteurs sur leur site de présentation de la pharmacie... Mais Unooc c'est un sérieux problème de déontologie ?
A.B
26/04/2016
En fin de compte , le site de vente en ligne est plus une danseuse qu'autre chose; pour se faire plaisir et dire qu'on suit le mouvement.
Bernard
26/04/2016
Unooc fait payer les confrères pour la redirection vers leur site marchand. Point qui était interdit dans les anciennes bonnes pratiques, mais qui me semble encore aujourd'hui poser un sérieux problème de déontologie???
Ajouter un commentaire