La FSPF renouvelle son bureau, dans la continuité

Le Bureau de la FSPF s’est réuni hier pour réélire son président. Sans surprise, Philippe GAERTNER a obtenu l’unanimité. Il entame ainsi sa 10ème année à cette position, son 4ème mandat (3 ans chacun).
Le plus gros dossier à venir pour la FSPF sera la négociation conventionnelle, qui arrivera au 2nd semestre de cette année.
La profession quant à elle reste méfiante quant à l’impact des précédentes réformes pour « sauver l’officine » et souhaiterai voir primer les intérêts de la Pharmacie plutôt que ceux de tel ou tel syndicat.

Voici les axes proposés par la FSPF et son bureau :
-    Garantir la rémunération des pharmaciens : étendre les honoraires, rééquilibrer la rémunération entre princeps et génériques ;
-    Consolider le partenariat avec l’Assurance maladie et les complémentaires Santé sur les médicaments génériques ainsi que les échanges dématérialisés ;
-    Renforcer les missions du pharmacien : développer l’activité « médicament officinal », la prévention, le dépistage, l’accompagnement des patients chroniques, lutter contre la iatrogénie, permettre aux pharmaciens de réaliser la PDA avec une rémunération adaptée ;
-    Soutenir les officines de milieu rural ;
-    Améliorer la formation des métiers de l’officine : mettre en place un DES de pharmacie générale, obtenir la réforme de la formation des préparateurs en pharmacie.

Et vous, qu’en pensez-vous ?


Commentaire
Olivier G
23/03/2016
Des promesses, des promesses !! et après ? "Ouf, on a évité le pire !!!!" dira M Gaertner.... on connaît la musique.
Rey A
23/03/2016
A quand des projets communs mis au point par nos 3 syndicats avant toute négociation avec les pouvoirs publics ????? Les pharmaciens attendent que leurs syndicats les défendent ensemble et en ont assez des guéguerres inutiles et contre productives......
cf
23/03/2016
"renforcer les missions du pharmacien...": avec quel argent et avec qui, ....car qui fait le boulot en officine, le titulaire ?...Seules les hyperofficines qui réalisent un chiffre d'affaire énorme, grâce au non remboursable peuvent assurer avec leurs nombreux assistants de nouvelles missions ....Mais Mr Gaetner trouve sans doute que les faillites ne sont pas assez nombreuses..chez les moins nanties...Après la concurrence déloyale basée sur des remises scandaleuses pratiquées par les laboratoires, voici annoncée la concurrence déloyale basée sur les services que seules les grosses pharmacies pourront assurer, avec leur personnel et leurs revenus.
Ajouter un commentaire