La e-cigarette devient un médicament au Royaume-Uni

L’agence de santé publique du Royaume-Uni, le NHS (National Health Service), vient d’approuver l'utilisation de la e-cigarette « e-Voke » de British American Tobacco. En d’autres termes, les médecins outre-manche peuvent maintenant prescrire ce dispositif dans le cadre du sevrage tabagique. Le kit coûte 20£ (~27€) et chaque recharge coute 10£ (~13,50€) par semaine et par patient. L’annonce a été volontairement discrète, afin d’éviter que les médecins croulent sous les demandes de leurs patients.
 
Il reste toutefois de nombreuses questions concernant l’innocuité du vapotage sur le long terme. Dernièrement, une étude suggérait que les cigarettes électroniques pouvaient induire des cassures de brins d'ADN et la mort cellulaire, indépendamment de la nicotine dans des lignées cellulaires*.
 
* Electronic cigarettes induce DNA strand breaks and cell death independently of nicotine in cell lines
Yu, Vicky et al.
Oral Oncology, Volume 52 , 58 – 65
Commentaire
Soyez le premier à commenter cet article
Ajouter un commentaire