Stallergènes, contraint de suspendre son activité (Mise à jour du 02/02/2016)

Le 2 décembre 2015 l’Agence Nationale de sécurité du médicament et des produits de santé a pris la décision de suspendre l’activité du laboratoire Stallergenes. Cette décision est effective immédiatement et est valable jusqu’à la remise en conformité du laboratoire.
Pendant le mois d’aout dernier, le laboratoire a mis en place un nouveau système informatique. C’est en novembre, lors d’une inspection de l’ANSM que des erreurs ont été relevées : composition, étiquetage et délivrance. Seuls les produits dont la date de distribution est postérieure au 13 aout 2015 sont concernés. Les produits concernés font partie d’une gamme d’immunothérapie allergénique et de traitement de fond de l’allergie (désensibilisation). Selon l’ANSM, l’arrêt temporaire des traitements de désensibilisation ne pose pas de difficulté particulière pour la santé des patients.
 
Stallergenes procède au rappel des allergènes préparés spécialement pour un seul individu et a mis en place un dispositif d’information des professionnels et des patients.

Les produits concernés sont :
o   Médicaments : Oralair®, Alyostal® Venin, Alyostal® Prick (témoins positif et négatif) et Diluant physiologique phénolé ;
o   Diagnostic : TPN, TPC, IDR et Alyostal® Prick (allergènes) ;
o   immunothérapie allergénique : Staloral®, Alustal®, Phostal®, allergènes préparés spécialement pour un seul individu (APSI)
 
Numéros  verts  mis à disposition par les laboratoires Stallergenes
    ligne médecins : 0 800 940 377
    ligne patients : 0 800 940 390

Le laboratoire est autorisé à reprendre la production et la distribution de ses traitements ORALAIR®, ACTAIR® et ALYOSTAL® Venin. Ces produits reprendront une distribution normale de manière progressive.
En attendant la remise en production des autres traitements, le laboratoire continue de travailler avec l’ANSM.

Commentaire
Soyez le premier à commenter cet article
Ajouter un commentaire