Une épidémie pas toujours silencieuse

Dans le monde, selon les dernières estimations de l’OMS, ce sont plus de 3,7 milliards de personnes de moins de 50 ans qui sont infectées  par le virus de l’herpès de type 1 (HSV-1). La phase symptomatique de l’infection par le HSV-1 est caractérisée par le bouton de fièvre. Concernant le virus de l’herpès de type 2, responsable de l’herpès génital, l’OMS estimait que 417 millions de personnes de 15 à 49 ans étaient infectées en janvier dernier.

Estimations sur la prévalence et l’incidence du HSV-1 selon les Régions chez les personnes âgées de 0 à 49 ans en 2012 :
​Prévalence ​Incidence
​Afrique ​350 millions de femmes (87%), 355 millions d’hommes (87%) ​17 millions de femmes, 18 millions d’hommes
​Amériques ​178 millions de femmes (49 %), 142 millions d’hommes (39 %) ​6 millions de femmes, 5 millions d’hommes
​Asie du Sud-Est ​432 millions de femmes (59%), 458 millions d’hommes (58%) ​13 millions de femmes, 14 millions d’hommes
​Europe ​207 millions de femmes (69%), 187 millions d’hommes (61%) ​5 millions de femmes, 5 millions d’hommes
​Méditerranée orientale ​188 millions de femmes (75%), 202 millions d’hommes (75%) ​6 millions de femmes, 7 millions d’hommes
​Pacifique occidental
​488 millions de femmes (74%), 521 millions d’hommes (73% ) ​11 millions de femmes, 12 millions d’hommes
 
 
Quel que soit le virus de l’herpès considéré, il n’existe pas de traitement curatif ou permanant mais des vaccins sont à l’étude.
 
« L’accès à l’éducation et à l’information sur les deux types d’herpès et sur les infections sexuellement transmissibles est crucial pour protéger la santé des jeunes avant qu’ils ne soient sexuellement actifs.»
Dr Marleen Temmerman, Directeur du Département Santé et recherche génésiques de l'OMS
Commentaire
Soyez le premier à commenter cet article
Ajouter un commentaire