La FSPF exige une compensation sur les baisses de prix

Pour 2016, ce sont quelques 300 millions d’euros qui seront économisés avec le médicament générique, via des baisses de prix principalement. Les conséquences économiques pour le réseau officinal se chiffreraient alors à 120 millions de pertes. Ainsi, ces économies sur le générique sont en fait supportées à 40% par le pharmacien !
La FSPF, au cours de la réunion du Comité de suivi des génériques au ministère de la Santé a donc exigé des compensations, via une revalorisation correspondante des honoraires de dispensation. Le syndicat a également prévu des contacts avec le ministère de la Santé et le Premier ministre, afin de mettre en œuvre son plan d’urgence pour l’officine.
Commentaire
CN
10/11/2015
La Tonte est finie, bientôt les Exécutions sommaires.
PERRON Eric
09/11/2015
Une baisse qui ne sera jamais compensé par l'honoraire de dispensation si cher à la FSPF. Le fromage va continuer à diminuer ainsi que le nombre de souris.Les survivantes garderont donc la même part. Pourquoi se lamenter?
MAIGNAN JACQUES
09/11/2015
Ils sont incroyablement naïfs ou quoi a la FSPF? L'ordre vient d'annoncer qu'on accélérait à 2 fermetures tous les 3 jours depuis 6 mois, et c'est volontairement provoqué par l'Etat. La FSPF ne croit quand même pas que les énarques vont aider d'une main les pharmacies qu'ils assassinent de l’autre!!!!
hurard antoine
09/11/2015
nos syndicats - des vrais munichois .. sont toujours satisfaits de nous avoir évité le pire en ayant ce faisant avalé de grosses couleuvres que NOUS digérons pour eux ! mais la on y est ! je pense que dans peu de temps l un de nos chefs va faire don de sa personne à la pharmacie d officine française pour la protéger c est ça la collaboration dite constructive ; encore un peu et nous appellerons nos cartes vitales des "AUSWEIS " PS : selon un article du nouvel obs. de jeudi dernier , les textes régissant le tiers payant intégral chez les médecins ont fait l impasse totale sur les forfaits de 1 e par consultation et 50 cts par boite de spécialité délivrée ; il semblerait qu' une fois arrivé au compteur de 50 euro , l assuré recevrait une facture de sa caisse ..... à moins qu on nous demande ou on nous impose de participer au recouvrement . nos chefs sauront bien trouver une solution pour aider à notre corps défendant nos PRE-OCCUPANTS!
CN
09/11/2015
En monnaie de singe?
H.O.
09/11/2015
On ne peut pas encourager ( en concertation avec Madame Touraine ,le CNOP et les ARS ) la faillite de 6000 pharmacies et en même temps faire croire à des " plans d'urgence " : c'est remarquablement hypocrite .Bientôt nos syndicats arriveront à faire se croiser 2 droites paralléles ! L'urgence serait que le CNOP exempte de cotisation tous les CA inférieurs à 1 M ! On ne peut plus payer de telles sommes . Mais je vous parie que Madame Adénot s'y refuse farouchement....
Ajouter un commentaire