Intoxications au monoxyde de carbone : en hausse depuis 2012 !

L’ARS Ile-de-France note une hausse du nombre de cas d’intoxication au monoxyde de carbone. Une chaudière (charbon, bois, gaz, fioul) mal réglée, un braséro ou un barbecue utilisé en intérieur sont les principales causes. En 2014, ce sont ainsi  473 personnes qui ont été intoxiquées, dont 371 qui ont dû être hospitalisées en urgence et 12 décès. La plupart de ces intoxications sont dues à des conditions de précarité énergétique : le braséro ou le barbecue sert à l’intérieur des logements de chauffage principal, même en dehors des périodes de grand froid.
Les maux de têtes, nausées, vertiges, troubles visuels sont les premiers symptômes d’une intoxication au monoxyde de carbone.
En cas d’intoxication ou de suspicion :
-          Aérer immédiatement les locaux en ouvrant portes et fenêtres ;
-          Arrêter si possible les appareils à combustion ;
-          Quitter et faire évacuer les lieux ;  
-          Appeler les secours (112), les pompiers (18) ou le SAMU (15) ;
-          Ne pas réintégrer les lieux sans l’avis d’un professionnel du chauffage ou des Sapeurs-Pompiers.
 
N’hésitez pas à rappeler les risques et les symptômes à vos patients concernés.
 
Commentaire
Soyez le premier à commenter cet article
Ajouter un commentaire