Santé mentale : ce que le pharmacien peut apporter

La Fédération Internationale Pharmaceutique (FIP) publie sur son site un document dans lequel elle montre comment le pharmacien peut contribuer au dépistage précoce, au triage, à l'optimisation des résultats de traitement, à l'éducation thérapeutique en santé mentale.
Il existe encore dans ce domaine des lacunes (prise en charge, rupture de soins, etc.) et de nombreuses expérimentations montrent que, le médecin généraliste et le pharmacien peuvent jouer un rôle pivot. En ce qui concerne le pharmacien en particulier, son rôle a été mis en valeur via différentes expérimentations concernant :
-          L’accompagnement au quotidien et personnalisé des patients,
-          Le suivi de l’observance,
-          La prévention des complications,
-          La gestion des effets indésirables,
-          La gestion des médicaments par les patients (éviter l’accumulation des médicaments non utilisés permet de réduire le risque de suicide par exemple),
-          Le développement et la mise en place d’actions spécifiques de promotion et d’éducation à la santé.
 
 
Commentaire
louliere bertrice
12/10/2015
ravie de cette reconnaissance . le pharmacien a un rôle majeur dans l'optimisation de la prise en charge médicamenteuse du parcours de soins des patients : les plans personnalisés de soins sont une opportunité de mettre en œuvre toutes les actions précitées qui relèvent de l'expertise pharmaceutique auxquelles il faut ajouter la conciliation médicamenteuse .
Ajouter un commentaire