Lettre ouverte de la FSPF au président de la république

La FSPF vient d’écrire une lettre ouverte au Président de la République dans laquelle le syndicat fait un bilan des pressions multiples que subit la profession et exhorte à une stabilisation.
Deux menaces principales sont pointées du doigt. Il s’agit d’une part de l’Union Européenne qui enjoint la France  à prendre des mesures de déréglementation dans le secteur de la santé et d’autre, du PLFSS 2016 qui entend économiser 1,7 milliard d’euros sur le médicament.
Le syndicat demande à ce que la profession bénéfice de plus de moyens afin qu’elle puisse assurer ses missions. Un plan d’urgence pour l’officine destiné à soutenir les plus fragiles et pout que la professions redevienne attractive doit être mis en place.
Les pharmaciens d’officine sont appelées à adresser cette lettre par voie postale à l’Élysée :
IMA-EDV-151001-FSPF-pdf_VH.jpg

 
Commentaire
RADER Serge
01/10/2015
L'évidence saute aux yeux: nous avons la plus forte dépense pharmaceutique d'Europe qu'on peut, et c'est nécessaire et incontournable, réduire de 30%. Pour cela il nous faut sortir de cette marge commerciale qui s'est encore aggravée, toujours au profit de Big Pharma, pour un honoraire de dispensation afin de la figer et la rendre indépendante du prix du médicament qui pourra alors être fortement réduit, considérant de plus le dysfonctionnement dans la rémunération des génériques par rapport aux princeps. C'est impératif car l'économie de notre pays croule sous la puissance de ce lobby qui assèche nos organismes sociaux et dessert les intérêts généraux de la population et des professionnels de santé. Les politiciens doivent se réveiller et cesser de se faire manipuler, intentionnellement ou pas.
nguyen
01/10/2015
a quelle adresse exactement?
ba epailly monique
01/10/2015
envoyer le courrier a l elysee certe mais a quelle adresse excatement
Ajouter un commentaire