La HAS, exhortée à plus de transparence ?

A l’origine, La Haute Autorité de Santé avait recommandé le déremboursement de 2 médicaments (anti arthrosiques) pour « service médical rendu insuffisant ». Cette recommandation avait été retenue et suivie par le Ministère de la Santé.
Suite à la plainte de 2 laboratoires (Genevrier et Rottapharm), la justice a contraint la HAS à communiquer les noms des agents ayant procédé à l’évaluation des dossiers de réévaluation, dans le but d’éviter tous conflits d’intérêts.
 
Commentaire
Soyez le premier à commenter cet article
Ajouter un commentaire