Fragilisation d’une profession en difficulté chronique

Les différentes baissent de prix des médicaments impactent également le secteur de la répartition, qui traverse actuellement une crise et le financement de ses missions de service public n’est plus assuré. Comme pour le pharmacien d’officine, les acteurs du secteur demandent que leur rémunération soit dé-corrélée du prix du médicament. Pour alerter sur le sujet, la Chambre syndicale de la répartition pharmaceutique (CSRP) a lancé une opération de sensibilisation des pouvoirs publics : 1000 boîtes de médicaments symboliques leur seront ainsi distribuées dans les prochains jours. L’accès aux médicaments est un besoin vital ! Le syndicat souhaite ainsi obtenir un niveau de rémunération suffisant pour permettre à la profession de continuer sa mission, au service des pharmaciens et au bénéfice des patients.
Les chiffres de la répartition :
-          21 915 pharmacies desservies
-          6 millions de boîtes de médicament distribuées chaque jour
-          Gestion de 30 000 références issues de 600 laboratoires
-          Délai moyen de livraison de 2h15
 
Commentaire
H.O.
15/10/2015
5 à 6000 pharmacies en moins ....1 seul grossiste suffira !!!
rey a
14/10/2015
Nos syndicats pharmaceutiques ne pourraient ils pas rencontrer la CSRP pour une action conjointe ??? Cela démontrerait qu'ils agissent sur tous les leviers pour défendre notre profession
Ajouter un commentaire