Remise en cause du monopole officinal

Dans le cadre du projet de loi de Modernisation du système de santé, actuellement en 1ère lecture au Sénat, un amendement a été présenté par Olivier Cadic (Union des Démocrates et Indépendants et membre de la Commission permanente des Affaires sociales) où il propose une ouverture du monopole pharmaceutique :

« Par dérogation au 4° de l’article L. 4211-1, la vente au détail des médicaments qui ne sont pas soumis à prescription médicale obligatoire est autorisée en dehors des établissements mentionnés à l’article L. 5125-1, à condition que la vente soit effectuée par une personne titulaire d’un diplôme, certificat ou autre titre mentionnés aux articles aux articles L. 4221-2 à L. 4221-5. »

Les médicaments à prescription médicale facultative pourraient (encore une fois) se retrouver dans d’autres circuits de distribution, sous la responsabilité d’un pharmacien. Il souhaite, en se basant sur 2 exemples européens (Italie et Portugal) favoriser l’automédication et diminuer le prix des médicaments de 15 à 30%, « sans pour autant entrainer une fragilisation du réseau officinal ».

L’ensemble des amendements du texte seront examinés par le Sénat à partir du 14 septembre prochain.
Commentaire
TURLAN Frédéric
11/09/2015
L'amendement parle de vente par des personnes sans mention de l'établissement. Un supermarché ne peut donc pas vendre. Avec ça un diplômé peut vendre dans la rue. De mieux en mieux.
CN
11/09/2015
j'attends toujours un retrait de cet amendement
JL
09/09/2015
Tant que les prix des médicaments d'automédication varieront de 1 à 4, le politique trouvera normal que le médicament se solde aussi, en grande surface....s' il est notoire que certains médicaments conseils ne sont plus vendus dans les petites officines, car sont de fait, réservés aux grosses pharmacies par des remises labo scandaleuses, il est urgent de casser le monopole, pour redistribuer les cartes....
CN
08/09/2015
envoyez mail à UDI et à o.cadic@senat.fr c'est déjà parti.
Antoine
08/09/2015
Encore et encore des menaces, mais qui est donc ce Monsieur qui a l'air de bien connaitre notre métier ?? Toujours le même moyen de pression pour nous faire avaler le plfss 2016.....vous gardez votre monopole mais on diminue les marges et on dérembourse....depuis le temps s'il n'y avait que cela on n'en serait pas la !!! N'y a t il pas d'autres choses à faire ? Tous ces députés et autres sénateurs nous montrent leur carence en matière grise....
b r
08/09/2015
Il suffit de voir le parcours du personnage, ses études, pour se demander ce qu'il fait là!
Ajouter un commentaire