La FSPF veut une simplification du tiers payant !

Devenu obligatoire pour les bénéficiaires de l’aide à la complémentaire santé depuis le 1er juillet, les pharmaciens (comme tous les autres professionnels de santé) doivent donc leur proposer la dispense d’avance de frais.
Or, ce qui inquiète le syndicat, c’est l’applicabilité de cette démarche. Il demande ainsi un peu de souplesse afin de permettre aux pharmaciens une adaptation progressive à ce nouveau dispositif et souhaite voire un développement rapide de la dématérialisation quant au traitement de l’information de ces patients.
Vous pouvez consulter le communiqué de la FSPF sur son site.
Commentaire
foucher jo
21/07/2015
c'est evident. Si la FSPF veut vraiment simplifier le tiers payant,il faut reclamer a regrouper les structures qui font doublon.
MAIGNAN JACQUES
20/07/2015
la Secu ferait mieux de garder son financement et de l'affecter a la creation de sa prope mutuelle.Avec 18% (!) de rais de gestion qu'elle n'aura pas,contrairement aux complementaires, et en faisant des tarifs identiqus, la Secu EFFACERA LE DEFICIT POUR DE NOMBREUSES ANNES et meme, remboursera tranquillement laz Dette Sociale,dont le financement penalise tellement entreprises et demandeurs d'emploi. Mais ca va pas plaire a ceux qui vivent des insuffisances de la SECU,si elle se met a aller mieux..... .
Ajouter un commentaire