Bilan 2014 de l’ANSM

L’Agence Nationale de Sécurité du Médicament a publié son rapport d’activité pour l’année 2014. Qu’en retenir en quelques chiffres ?
 
Aujourd’hui, 2800 substances actives sont commercialisées en France, dont 30% sont des médicaments génériques. Parmi elles, 161 substances actives entrent dans le programme de révision systématique des médicaments autorisés avant 2008. 46 497 effets indésirables ont été déclarés à l’ANSM par les centres régionaux de pharmacovigilance (26 478 par les laboratoires pharmaceutiques et 1 983 par les patients). 2 525 erreurs médicamenteuses et 1 699 défauts de qualité ont été enregistrés en 2014. 438 ruptures de stocks avec recherche d’alternatives thérapeutiques pour les produits indispensables.
 
Fait marquant sur ce dernier point, le nombre de déclarations a été multiplié par 10 en seulement 5 ans. L’ANSM explique cette augmentation par l’impact de la stratégie des laboratoires pharmaceutiques, consistant à produire en flux tendus dans une optique de rationalisation des coûts.
 
Évolution des signalements de ruptures d’approvisionnement (2008-2014) :
IMA-EDV-150715-Ansm1_VH.jpg

 
Commentaire
Soyez le premier à commenter cet article
Ajouter un commentaire